June 11, 2019 / 12:00 PM / 4 months ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 12H00 GMT (11/06)

L’UE EXCLUT TOUTE RENÉGOCIATION DE L’ACCORD SUR LE BREXIT

BRUXELLES - L’élection d’un nouveau Premier ministre en Grande-Bretagne ne changera pas l’accord sur le retrait britannique de l’Union européenne conclu entre Bruxelles et Theresa May en novembre 2018, a prévenu mardi un porte-parole de la Commission européenne.

Plusieurs candidats à la direction du Parti conservateur - et donc au poste de Premier ministre - promettent de renégocier avec l’UE afin d’obtenir des termes plus avantageux que ceux de l’accord négocié par Theresa May.

Interrogé notamment sur la menace de Boris Johnson de ne pas payer la facture du Brexit, le porte-parole a ajouté: “Tout le monde sait ce qui est sur la table. Ce qui est sur la table est ce qui a été approuvé par tous les Etats membres et l’élection d’un nouveau Premier ministre ne changera pas ces paramètres.”

Berlin a aussi catégoriquement exclu mardi de renégocier l’accord de Brexit. “On ne peut pas soumettre l’UE et ses Etats membres à un chantage”, a déclaré le secrétaire d’Etat allemand aux Affaires européennes, Michael Roth, à Reuters.

—-

ACCORD EN ITALIE POUR ÉVITER DES SANCTIONS DE L’UE

ROME - Les dirigeants de la coalition au pouvoir en Italie se sont mis d’accord sur la nécessité d’éviter que Rome soit sanctionnée par la Commission européenne en raison du gonflement de sa dette publique, a annoncé mardi la présidence du Conseil.

A l’issue d’une réunion nocturne avec ses deux vice-présidents du Conseil, Matteo Salvini et Luigi Di Maio, le chef du gouvernement Giuseppe Conte a déclaré que les trois hommes rencontreraient le ministre de l’Economie Giovanni Tria “pour élaborer une stratégie à adopter dans les discussions avec l’Europe afin d’éviter une procédure d’infraction pour le pays et d’oeuvrer ensemble à la mise au point du budget”.

Giuseppe Conte avait menacé à plusieurs reprises ces derniers jours de démissionner si Salvini et Di Maio ne s’accordaient pas pour trouver un compromis susceptible de régler le contentieux avec la Commission européenne.

—-

TRUMP MENACE DE TAXER LA CHINE FAUTE DE RÉSULTAT AU G20

WASHINGTON - Donald Trump s’est dit prêt lundi à imposer de nouveaux tarifs douaniers sur les produits chinois s’il ne parvenait pas à faire des progrès dans les négociations commerciales qu’il entend avoir avec son homologue chinois Xi Jinping lors du sommet du G20 à la fin du mois.

Depuis les dernières discussions qui ont échoué le mois dernier à Washington, le président américain a indiqué à plusieurs reprises qu’il s’attendait à rencontrer le président chinois les 28 et 29 juin lors du sommet du G20 à Osaka.

La Chine n’a pas confirmé pour l’instant une telle rencontre. Lors d’un point de presse mardi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a déclaré que l’information serait dévoilée dès que son ministère en serait informé.

“La Chine ne veut pas d’une guerre commerciale, mais ne craint pas une guerre commerciale”, a-t-il ajouté.

—-

BRÉSIL

LES PROCUREURS DE “LAVA JATO” AU COEUR D’UN SCANDALE

SAO PAULO - Le ministre brésilien de la Justice, Sergio Moro, et des procureurs fédéraux se sont précipités lundi pour répondre aux révélations publiées par le site américain The Intercept, qui soulèvent des questions sur l’impartialité de l’ancien juge de la Cour suprême chargé de l’enquête “Lava Jato” (Nettoyage express), qui a fait condamner l’ex-président Lula pour corruption.

The Intercept, site fondé par le journaliste Glenn Greenwald, a eu accès à un grand volume de messages privés échangés entre Moro et les procureurs fédéraux via la messagerie cryptée Telegram et obtenus auprès d’une source anonyme.

Les extraits, publiés dimanche, incluent des échanges au cours desquels Sergio Moro fait des suggestions aux procureurs sur l’objet, le rythme et le déroulement des enquêtes.

Les avocats de Luiz Inacio Lula da Silva, icône de gauche qui reste l’une des figures de l’opposition les plus influentes au Brésil, ont demandé à la Cour suprême sa libération et ont invoqué ces informations pour faire annuler sa condamnation.

—-

NOUVELLES ACTIONS À HONG KONG CONTRE LES EXTRADITIONS

HONG KONG - Deux jours après une manifestation massive qui a rassemblé plus d’un million de personnes dans les rues, les opposants à un texte de loi sur les extraditions en cours d’examen à Hong Kong préparent mardi de nouvelles actions face à l’intention affichée par l’exécutif du territoire chinois de mener ce projet à bien.

Une pétition en ligne appelle 50.000 personnes à se rassembler à 22h00 (14h00 GMT) devant le siège du Conseil législatif, le parlement local, et d’y rester jusqu’à mercredi, jour d’un nouveau débat organisé autour de ce texte controversé qui autoriserait l’ancienne colonie britannique à extrader ses ressortissants vers la Chine populaire.

L’opposition au projet de loi rassemble un large front de la société hongkongaise, allant des hommes d’affaires aux avocats et aux étudiants, aux partisans de la démocratisation et aux communautés religieuses.

—-

UNE CENTAINE DE MORTS DANS L’ATTAQUE D’UN VILLAGE AU MALI

BAMAKO - Une centaine de personnes ont péri dans la nuit de dimanche à lundi lors de l’attaque d’un village dogon dans le centre du Mali, selon un bilan provisoire des autorités locales.

Les violences entre membres de l’ethnie Dogon, pratiquant majoritairement l’agriculture, et les Peuls, traditionnellement éleveurs, ont fait des centaines de morts depuis le début de l’année au Mali.

Le massacre de plus de 150 Peuls fin mars non loin de la ville de Bankass (centre), l’attaque la plus meurtrière dans l’histoire récente du Mali, a entraîné en avril la démission du gouvernement de Soumeylou Boubeye Maiga.

—-

UN DJIHADISTE FRANÇAIS ET SES 9 ENFANTS EXPULSÉS DE TURQUIE

PARIS - Un djihadiste français, deux femmes et leurs neuf enfants mineurs expulsés de Turquie sont arrivés en France mardi matin, a-t-on appris de source judiciaire.

Ils ont été arrêtés par les autorités turques venant de Syrie et les adultes ont été placés en garde à vue à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à leur arrivée en France, a-t-on précisé de même source.

—-

NOUVELLE JOURNÉE D’ACTION DES URGENCES HOSPITALIÈRES

PARIS - Près de trois mois après le début du mouvement, une journée d’action du personnel des urgences hospitalières se déroule ce mardi en France pour réclamer des hausses de salaires et d’effectifs à un exécutif dont les réponses restent à leurs yeux toujours “insuffisantes” face à la crise.

Des rassemblements se sont tenus à 11h devant le ministère de la Santé à Paris et devant plusieurs agences régionales de santé (ARS) pour dénoncer les conditions de travail du personnel soignant. Selon le collectif “Inter-urgences”, 95 services d’urgences sont actuellement en grève.

Débuté le 18 mars à l’hôpital parisien Saint-Antoine après un nouvel acte de violence envers les soignants, le mouvement de grogne du personnel des urgences s’est étendu depuis à d’autres sites en région parisienne et dans d’autres grandes villes.

—-

POUR BORNE, LE DOSSIER FIAT-RENAULT “N’EST PAS CLOS”

PARIS - La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a jugé mardi que le dossier de la fusion entre Fiat Chrysler et Renault, compromis la semaine dernière après le retrait de l’offre de Fiat, n’était pas clos.

“C’est un dossier qui n’a pas débouché immédiatement, je pense qu’il n’est pas clos”, a dit Elisabeth Borne sur BFM TV. “On voit que les défis sont considérables dans l’industrie automobile.”

L’Etat français soutenait fermement le projet FCA-Renault mais sa demande inattendue de report du vote du conseil d’administration de Renault sur le projet a conduit Fiat à retirer son offre dans la nuit de mardi à mercredi derniers. Selon des sources proches des entreprises, les deux groupes cherchent à relancer leur projet de fusion et à s’assurer pour cela l’aval de Nissan.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below