June 11, 2019 / 11:35 AM / 5 months ago

La CE met son veto à une coentreprise ThyssenKrupp-Tata Steel

BRUXELLES, 11 juin (Reuters) - Les autorités européennes de la concurrence ont opposé mardi leur veto au projet de coentreprise entre l’allemand Thyssenkrupp et l’indien Tata Steel, estimant que ce rapprochement aurait entraîné une hausse de prix de l’acier et une réduction de la compétition.

ThyssenKrupp avait déjà annoncé le mois dernier qu’il renonçait à ce projet de fusion de ses actifs sidérurgiques en Europe avec ceux de Tata Steel, les deux groupes n’étant pas disposés à offrir de nouvelles concessions pour satisfaire la Commission européenne.

“En l’absence de mesures correctives répondant aux graves problèmes de concurrence que nous avions recensés, la concentration entre Tata Steel et ThyssenKrupp se serait traduite par une hausse des prix. Aussi avons-nous interdit cette concentration afin d’éviter un préjudice grave pour les clients industriels et les consommateurs européens”, déclare Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence, citée dans un communiqué. (Foo Yun Chee Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below