June 10, 2019 / 10:38 AM / 4 months ago

La France le Japon réaffirment leur soutien à l'alliance Renault-Nissan

TOKYO, 10 juin (Reuters) - La France et le Japon soutiennent l’alliance entre Renault et Nissan, ont déclaré le ministre de l’Economie et des Finances français Bruno Le Maire et le ministre de l’Industrie japonais Hiroshige Seko alors que de nouvelles tensions opposent les deux constructeurs.

Renault a en effet laissé entendre qu’il bloquerait l’adoption des réformes de gouvernance de son partenaire Nissan, secoué par le scandale Carlos Ghosn, s’il n’était pas mieux représenté dans la nouvelle organisation, une position jugée “hautement regrettable” par le constructeur japonais.

S’exprimant à Tokyo dans la foulée de la réunion du G20 de ce week-end, Bruno Le Maire a déclaré qu’il revenait aux directions des deux entreprises de régler leurs difficultés.

Renault, détenu à 15% par l’Etat français, possède 43,4% du capital de Nissan. Ce dernier, beaucoup plus gros que son partenaire, détient 15% de Renault sans droits de vote.

Bruno Le Maire a assuré que ses discussions avec Hiroshige Seko avaient permis de lever certains malentendus. (Bureau de Tokyo, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below