June 6, 2019 / 9:17 AM / 2 months ago

Ford va fermer son usine de moteurs au Pays de Galles-source

(Actualisé d’une dépêche de mercredi avec un changement de source)

LONDRES, 6 juin (Reuters) - Ford devrait annoncer jeudi son projet de fermer son usine de moteurs de Bridgend, au Pays de Galles, a dit jeudi une source à Reuters, ce qui mettrait en péril 1.700 emplois et serait un nouveau coup pour l’industrie automobile britannique.

Ford est en train de réduire ses activités sur plusieurs marchés pour atténuer ses pertes et a prévenu à plusieurs reprises le gouvernement britannique qu’il avait besoin que le libre-échange soit maintenu avec l’Union européenne après le Brexit, dont les termes restent flous.

L’usine de Bridgend, à l’ouest de Cardiff, a construit environ 20% des 2,7 millions moteurs automobiles britanniques l’an dernier. Mais un contrat de fourniture de Jaguar Land Rover se termine en 2020.

Des responsables syndicaux devaient rencontrer jeudi des représentants du constructeur américain.

“Si nos pires craintes sont confirmées, cela sera une catastrophe pour les salariés de Bridgend et pour la communauté toute entière”, a déclaré Jeff Beck, du syndicat GMB.

Une porte-parole de Ford a refusé de commenter mercredi ce qu’elle a qualifié de spéculations.

A la mi-mars, Ford avait annoncé son intention à la fois de supprimer plus de 5.000 emplois en Allemagne et de réduire ses effectifs en Grande-Bretagne, via notamment des plans de départs volontaires.

En janvier, Ford avait dit son intention de supprimer des milliers d’emplois, éventuellement de fermer des usines et d’arrêter la production de véhicules non rentables dans le cadre du redressement de ses activités en Europe, où il veut atteindre une marge opérationnelle de 6%.

La production automobile britannique, florissante il y a quelques années, souffre particulièrement des incertitudes liées au Brexit.

En février, Honda a annoncé qu’il allait fermer son unique usine britannique en 2021 tandis que Nissan a décidé de ne pas construire son nouveau SUV X-Trail au Royaume-Uni.

En janvier, Jaguar Land Rover (JLR), premier constructeur automobile britannique, a annoncé qu’il réduirait d’environ 10% ses effectifs, essentiellement en Grande-Bretagne, pour faire face au ralentissement du marché en Chine et au plongeon de la demande pour les véhicules diesel. (Costas Pitas et William James, Benoit Van Overstraeten et Dominique Rodriguez pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below