June 6, 2019 / 8:17 AM / 12 days ago

BOURSE-Renault chute, les marchés s'interrogent sur un plan B sans FCA

PARIS, 6 juin (Reuters) - Renault chute jeudi matin à la Bourse de Paris au lendemain de l’annonce surprise du retrait de l’offre de fusion de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) , qui conduit les analystes à s’interroger sur les plans de rechange dont dispose le groupe automobile français.

Le constructeur italo-américain FCA a brutalement retiré mercredi soir l’offre de fusion à 30 milliards d’euros faite à Renault neuf jours plus tôt, le conseil d’administration du groupe losange ne s’étant pas prononcé sur le projet.

Les représentants de l’Etat français avaient demandé un report du vote de quelques jour pour donner le temps de consulter Nissan, mais Fiat a vu dans cette nouvelle requête une preuve que les conditions politiques pour un tel mariage n’étaient pas réunies en France.

“Nul doute que le dirigisme économique à la française sera encore montré du doigt, peut-être à juste titre, mais mieux vaut se garder de jugements trop définitifs à ce stade”, commente Aurel-BGC dans une note. “Quoiqu’il en soit, le retrait de l’offre de FCA fait tomber les deux constructeurs dans un vide stratégique, qui ne devrait pas plaire aux marchés.”

A 10h16, l’action Renault chute de 6,7% à 52,44 euros, sa plus forte baisse journalière depuis novembre dernier, pour accuser la plus mauvaise performance du Stoxx 600.

De son côté, Fiat Chrysler perd 0,51% à Milan tandis que le concurrent PSA, un temps pressenti comme un possible partenaire du constructeur italo-américain, gagne 2%, en tête du CAC 40.

A l’officialisation de l’offre de rapprochement FCA-Renault le 27 mai, le titre Renault avait pris 12,09% sur la séance et Fiat Chrysler 7,98% grâce au retour en force dans l’automobile du thème de la consolidation et aux synergies promises par les deux groupes, tandis que PSA avait perdu 3,25%.

LA BOURSE N’EXCLUT PAS TOUT-A-FAIT UN RETOUR DES DISCUSSIONS

En dépit de la baisse du titre ce jeudi, Renault évolue encore plus de 4% au-dessus de son cours d’avant l’annonce du projet avec Fiat Chrysler, signe que les investisseurs n’écartent pas la possibilité d’une reprise des discussions entre les deux constructeurs.

Depuis le début de l’année, l’action Renault recule de près de 4% contre une quasi-stabilité pour le titre Fiat Chrysler (+1%) et un gain de plus de 12% pour PSA.

Oddo BHF estime de son côté que le retrait de l’offre de FCA remet sur la table les scénarios étudiés précédemment par les deux groupes.

“Si finalement rien ne se fait, Renault comme FCA devront trouver un plan B”, commente Oddo. “Sur le court terme, la pression s’accroît pour que Renault consolide sa relation avec Nissan et atteigne les objectifs de son plan moyen terme. Pour FCA, les spéculations sur une reprise des discussions avec PSA pourraient s’en trouver ravivées.”

“Si Nissan a été un obstacle, alors les discussions PSA-FCA pourraient reprendre”, ajoute pour sa part Jefferies dans une note.

La fusion entre FCA et Renault aurait donné naissance au troisième constructeur automobile mondial, renforçant la capacité des deux partenaires à faire face aux lourds investissements requis à l’heure actuelle dans l’automobile en matière de normes d’émission, d’électrification et de voiture autonome.

En comptant les ventes de Nissan et de Mitsubishi, le nouvel ensemble aurait même renforcé son statut de leader mondial, creusant l’écart avec les numéros deux et trois Volkswagen et Toyota.

“Avec cette échelle, la fusion aurait transformé le paysage mondial de l’industrie, encourageant peut-être d’autres constructeurs à reconsidérer leurs propres statuts de champions nationaux en faveur d’économies d’échelle permettant d’encaisser le choc des disruptions du secteur”, ajoute Morningstar Equity Research. “Mais peut-être que FCA a malgré tout craqué l’allumette qui finira par mettre le feu.”

Gilles Guillaume, avec Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below