June 6, 2019 / 7:07 AM / 5 months ago

FCA/Renault-Darmanin juge possible une reprise des discussions

PARIS, 6 juin (Reuters) - Le ministre français de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a estimé jeudi que la porte n’était pas fermée à une éventuelle reprise des discussions en vue d’un rapprochement entre Renault et Fiat Chrysler.

Interrogé sur franceinfo, il a jugé “normal” que le conseil d’administration du groupe automobile français ait choisi de prendre son temps, ce qui a conduit à un retrait de l’offre de FCA, annoncé dans la nuit.

“L’Etat français a demandé des garanties, il a bien fait”, a-t-il dit, évoquant notamment l’importance de “respecter les 49.000 emplois industriels en France.”

“Peut-être que demain, après demain, ou la semaine prochaine on pourra discuter avec ce géant italien mais c’était normal d’attendre effectivement que ces garanties soient respectées”, a-t-il ajouté.

Les discussions “pourraient reprendre dans les prochains temps, on verra bien, je pense qu’il ne faut pas fermer la porte. Il faut continuer à travailler. Il y a une industrie automobile qui doit continuer à se rénover”, a poursuivi le ministre, faisant écho au communiqué du ministère de l’Economie publié peu auparavant.

En réponse à une question, Gérald Darmanin a aussi estimé que Renault n’allait pas payer sur le long terme ce report des discussions, dont il a une nouvelle fois jugé une reprise possible si les conditions sont réunies. (Elizabeth Pineau, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below