June 5, 2019 / 12:10 PM / 2 months ago

Grèce-Les mesures sociales compromettent les objectifs fixés-CE

5 juin (Reuters) - Les baisses d’impôts et les aides aux retraités annoncées en Grèce au mois de mai remettent en question la réalisation des objectifs budgétaires fixés avec ses créanciers de la zone euro, a affirmé mercredi la Commission européenne, un coup porté au gouvernement grec avant les élections de juin.

Le vice-président de la Commission en charge de l’euro, Valdis Dombrovskis, a déclaré mercredi lors d’une conférence de presse que la Grèce figurait parmi les pays membres ayant entrepris le plus de réformes au cours des cinq dernières années, ce qui a entraîné une croissance de l’emploi et de la demande des ménages.

“Toutefois, le rythme des réformes a ralenti ces derniers mois”, a-t-il souligné.

La Grèce, qui a eu besoin de trois plans de sauvetage internationaux entre 2010 et 2015 pour éviter le défaut de paiement, est sortie en août de son dernier plan.

Athènes a engagé le mois dernier un programme de réductions d’impôts et d’aide aux retraités - qui détricote en partie les mesures d’austérité imposées dans le cadre du plan d’aide - juste avant les élections municipales et européennes.

“Le programme est coûteux et ne va pas dans le bon sens. Il annule certains éléments importants du plan de réformes et ces nouvelles mesures risquent de compromettre la réalisation de l’objectif convenu d’un excédent primaire de 3,5% du PIB cettte année et au-delà”, a déclaré Valdis Dombrovskis.

Le programme du gouvernement d’Alexis Tsipras prévoit le versement d’une subvention annuelle à 2,5 millions de retraités, une baisse de la TVA sur les denrées alimentaires de base et une réduction des taux d’imposition sur l’électricité et le gaz.

La Grèce doit encore atteindre jusqu’en 2022 des objectifs budgétaires, dont un excédent budgétaire primaire, autrement dit hors paiements d’intérêts sur sa dette, de 3,5% du produit intérieur brut.

Les ministres des Finances de la zone euro examineront ces mesures lors de leur prochaine réunion prévue les 13 et 14 juin, sur la base du rapport de la Commission.

“Il est important de ne pas perdre les avancées majeures de ces dernières années. C’est un exercice délicat pour la Grèce de revenir sur les marchés avec une dette publique d’environ 180% du PIB. Il y très peu de marge d’erreur”, a dit Dombrovskis. (Philip Blenkinsop et Jan Strupczewski, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below