June 11, 2019 / 8:50 AM / MISE À JOUR IL Y A 19 hours ago

Zone euro/Indicateurs-Excédent des comptes courants en baisse en avril

(.)

BRUXELLES/FRANCFORT, 19 juin (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés depuis le début du mois:

* BAISSE DE L’EXCÉDENT DES COMPTES COURANTS EN AVRIL

19 juin - L’excédent des comptes courants s’est réduit à 20,9 milliards d’euros en données ajustées pour le mois d’avril, contre 24,7 milliards le mois précédent, selon les données publiées mercredi par la Banque centrale européenne.

En données non ajustées, l’excédent des comptes courants a diminué à 19,2 milliards d’euros, contre 35,1 milliards en mars, précise le rapport mensuel de la BCE.

* L’EXCÉDENT COMMERCIAL BAISSE À €15,7 MDS EN AVRIL

18 juin - L’excédent commercial de la zone euro a baissé à 15,7 milliards d’euros en avril contre 17,1 milliards un an plus tôt, sous l’effet d’une hausse de 6,6% des importations, supérieure à la progression de 5,2% des exportations, montrent des données publiées mardi par Eurostat.

En données corrigées des variations saisonnières, l’excédent ressort à 15,3 milliards d’euros contre 18,6 milliards en mars, avec un recul de 2,5% des exportations sur un mois et un tassement de 0,9% des importations.

Dans l’ensemble de l’Union européenne, le commerce extérieur a dégagé un excédent de 1,4 milliard d’euros en avril contre un déficit de 0,9 milliard un an plus tôt mais sur les quatre premiers mois de l’année le déficit s’est accru à 21,7 milliards d’euros contre 10,3 milliards en janvier-avril 2018, principalement sous l’effet d’un alourdissement de la facture énergétique.

Le surplus des échanges de biens avec les Etats-Unis s’est accru à 48,2 milliards de dollars sur cette période, contre 46,0 milliards en janvier-avril 2018. Les échanges de biens avec la Chine ont dégagé en revanche un déficit de 62,0 milliards contre 57,2 milliards sur les quatre premiers mois de l’an dernier.

Tableau

* INFLATION CONFIRMÉE À 1,2% EN MAI, UN CREUX DE 13 MOIS

17 juin - Le taux d’inflation dans la zone euro a ralenti à 1,2% en mai, au plus bas depuis 13 mois, a annoncé mardi Eurostat en confirmant son estimation rapide du 4 juin.

La statistique définitive est une mauvaise nouvelle pour la Banque centrale européenne (BCE) dont l’objectif d’inflation est inférieur mais proche de 2,0%. Le président de l’institution, Mario Draghi, a promis mardi de nouvelles mesures de soutien si les prix restent atones.

A 1,2%, contre 1,7% en avril, le taux d’inflation ralentit à son plus bas niveau depuis avril 2018 quand il s’était également établi à 1,2%.

Sur un mois, les prix sont restés pratiquement stables, affichant une légère progression de 0,1% alors que les économistes prévoyaient en moyenne +0,2%.

L’indice d’inflation de base, qui exclut les prix volatils de l’énergie et de l’alimentation, a augmenté à 1,0% en mai sur un an après +1,4% en avril.

Un indice d’inflation encore plus restreint, qui exclut les prix de l’énergie, de l’alimentation, de l’alcool et du tabac, a également été confirmé en hausse de 0,8% en rythme annuel contre 1,3% le mois précédent.

La hausse des prix de l’énergie, de 3,8% après +5,3% en avril, et celle des prix des services, à +1,0% contre +1,9%, expliquent largement la décélération de l’inflation en mai.

Tableau

* SALAIRES ET RÉMUNÉRATIONS EN HAUSSE DE 2,5% AU T1

17 juin - Les salaires ont augmenté en zone euro au premier trimestre, à un rythme d’une ampleur sans précédent depuis que la statistique existe, a annoncé Eurostat lundi.

Les salaires et rémunérations ont augmenté de 2,5% par rapport au premier trimestre 2018, un pourcentage sans précédent depuis 2010.

Les salaires et rémunérations avaient augmenté de 2,3% sur chacun des deux trimestres précédents.

Les coûts du travail ont globalement augmenté de 2,4% au premier trimestre, tandis que la composante non salariale de ces coûts a progressé de 2,2%.

L’inflation était de 1,2% en mai, après 1,5% en février.

Tableau:

* REPLI COMME ATTENDU DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE EN AVRIL

13 juin - La production industrielle de la zone euro a baissé en avril pour le deuxième mois consécutif, sous le coup d’une nette rechute en Allemagne et d’une diminution plus modeste en Italie, montrent les données publiées jeudi par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

La production des Dix-Neuf a reculé de 0,5% par rapport à mars, un chiffre conforme aux attentes des économistes interrogés par Reuters, après une baisse révisée à -0,4% en mars (-0,3% en première estimation).

La statistique de février, initialement annoncée à -0,2% d’un mois sur l’autre puis révisée le mois dernier à -0,1%, a encore été revue pour ressortir cette fois inchangée.

Sur un an, la production a reculé de 0,4% en avril, moins que la baisse de 0,5% qui était prévue, après -0,7% en mars (révisé de -0,6%).

Par rapport à mars, la production a diminué de 1,7% pour les biens de consommation durables, de 1,4% pour les biens d’investissement et de 1,0% pour les biens intermédiaires, tandis qu’elle a augmenté de 0,2% pour les biens de consommation non durables et de 1,4% pour l’énergie, a précisé Eurostat.

Après avoir affiché en mars son premier mois positif de l’année, la production a rechuté de 2,3% en Allemagne et elle a baissé de 0,7% en Italie. Elle a en revanche progressé de 0,4% en France comme annoncé le 7 juin.

Tableau

* L’INDICE SENTIX DU SENTIMENT DES INVESTISSEURS TOMBE À -3,3

11 juin - L’état d’esprit des investisseurs dans la zone euro s’est dégradé bien plus qu’attendu en juin sur fond de regain de tension entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce, montre mardi l’enquête mensuelle de l’institut d’études Sentix.

Son indice du sentiment des investisseurs est tombé à -3,3 après +5,3 en mai alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de +2,9.

“La nouvelle escalade dans le différend commercial USA-Chine a un impact considérable sur l’économie de la zone euro”, a déclaré Manfred Hübner, directeur général de Sentix.

Le sous-indice des anticipations a plongé à -12,3 contre -0,3, au plus bas depuis février, et celui de la situation actuelle est revenu à +6,0 contre +11,0.

* BAISSE DES VENTES AU DÉTAIL EN AVRIL, COMME PRÉVU

5 juin - Les ventes au détail ont baissé au mois d’avril par rapport au mois précédent, comme prévu par les économistes interrogés par Reuters, montrent les données publiées mercredi par Eurostat.

L’office de la statistique de l’Union européenne a annoncé que ces ventes avaient reculé de 0,4% par rapport à mars, ramenant leur progression en rythme annuel à 1,5%, un chiffre lui aussi conforme aux attentes.

Les chiffres révisés du mois de mars confirment la stagnation des ventes par rapport à février et montrent une hausse de 2,0% sur un an, contre +1,9% en première estimation.

Le consommateur de la zone euro a dépensé 0,4% de moins en produits alimentaires, boissons et tabacs mais dépensé 0,7% de plus en médicaments.

Tableau

* BAISSE INATTENDUE DES PRIX PRODUCTEURS EN AVRIL

5 juin - Les prix à la production ont baissé de manière inattendue dans la zone euro au mois d’avril par rapport à mars, montrent mercredi les données publiées par Eurostat.

Les prix à la production industrielle ont baissé de 0,3% sur le mois et augmenté de 2,6% sur un an, indique Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne des hausses de 0,3% et 3,2% respectivement.

Hors coûts de l’énergie, qui ont baissé de 1,5% sur le mois, les prix à la production sont en hausse de 0,2% sur un mois et de 1,2% sur un an.

Tableau

* ZONE EURO-L’INFLATION ANNUELLE RALENTIT À 1,2% EN MAI

4 juin - L’inflation a fléchi plus qu’on ne l’anticipait en mai dans la zone euro, selon la première estimation publiée mardi par Eurostat, et sa mesure la plus étroite a subi une forte décélération en dépit des efforts déployés par la Banque centrale européenne (BCE) pour stimuler les prix.

L’inflation annuelle mesurée par l’évolution des prix de détail a décéléré à 1,2% en mai, contre 1,7% en avril, selon l’estimation rapide d’Eurostat. Les économistes projetaient en moyenne un taux de 1,3%.

La BCE vise une inflation un peu inférieure à 2% sur le moyen terme.

Les données d’Eurostat montrent que la hausse des prix des produits alimentaires non conditionnés a diminué de moitié en mai, par rapport à avril, à 0,4% en rythme annuel, tandis que celle des prix de l’énergie a ralenti à 3,8% contre 5,3% en avril. La mesure étroite de l’inflation retenue par la BCE, qui fait abstraction de ces composants très instables, donne un taux encore plus faible, de 1,0% en mai contre 1,4% en avril.

Développé

Tableau

* LE CHÔMAGE RECULE À 7,6%, AU PLUS BAS DEPUIS 10 ANS

4 juin - La zone euro a enregistré en avril son taux de chômage le plus bas depuis 10 ans, de 7,6% contre 7,7% en mars, a annoncé mardi Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

Il faut remonter à août 2008 pour trouver un taux de chômage aussi bas dans la zone euro. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre inchangé à 7,7%.

Eurostat précise que 12,529 millions de personnes étaient sans emploi dans la zone euro en avril, soit 64.000 de moins qu’en mars et 1,147 million de moins qu’en avril 2018.

Tableau

Les indicateurs économiques publiés en mai (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below