June 4, 2019 / 1:46 PM / in 16 days

Les dépêches de Reuters sur Tiananmen bloquées à la demande de Pékin

PEKIN, 4 juin (Reuters) - Le fournisseur d’informations financières Refinitiv bloque depuis mardi, à la demande des autorités chinoises, l’accès aux dépêches de l’agence Reuter consacrées au 30e anniversaire du massacre de la place Tiananmen.

Refinitiv est né l’an dernier de la vente par le groupe Thomson Reuters de 55% de ses parts dans sa branche Financial & Risks à un consortium mené par le fonds d’investissement américain Blackstone.

Le terminal financier Eikon commercialisé par Refinitiv met à disposition de ses clients les dépêches de l’agence Reuter, mais plus depuis mardi celles sur Tiananmen.

Selon trois sources au fait du dossier, la décision a été prise la semaine dernière sur injonction de l’agence chinoise chargée de la censure sur internet, qui a menacé de suspendre les services fournis par Refinitiv en Chine si la société ne se conformait pas à cette demande.

Toutes les dépêches portant la mention Tiananmen ont été retirées mardi des terminaux chinois, alors qu’elles restaient accessibles partout ailleurs.

“Refinitiv est un fournisseur d’informations sur les marchés financiers et de données de marché en Chine. Nous sommes fiers du rôle que nous jouons dans le monde en faveur de marchés financiers plus transparents et plus efficients”, a commenté Refinitiv dans un courriel adressé à Reuters.

“En tant qu’acteur mondial, nous nous conformons à nos obligations réglementaires dans chaque pays, dont celles que prévoit notre licence en Chine”, a ajouté la société.

Dans une note interne, le président de Reuters News, Michael Friedenberg, et son rédacteur en chef, Steve Adler, indiquent avoir fait part à Refinitiv de leur préoccupation. Ils invitent les journalistes à continuer à “rechercher la vérité, sans peur et sans accorder de faveur”.

“Nous continuons à fournir à Refinitiv le même type de contenu, y compris sur la Chine, et les décisions de Refinitiv n’affecteront ni l’ampleur, ni la qualité de notre travail”, a déclaré le porte-parole de Reuters News, David Crundwell. “Nous assumons notre couverture de l’actualité en Chine.” (Tony Munroe Tangi Salaün pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below