June 2, 2019 / 5:02 AM / 5 months ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 05H00 GMT (02/06)

COMMERCE

PÉKIN IMPUTE À WASHINGTON L’IMPASSE DANS LES NÉGOCIATIONS

PEKIN - La Chine a accusé dimanche les Etats-Unis d’être responsables de l’impasse dans les négociations commerciales entre les deux pays, reprochant à Washington d’être revenu à trois reprises sur ses engagements et signalant que les pressions qu’il exerce sur Pékin ne permettraient pas d’aboutir à un accord commercial.

Dans un “livre blanc” détaillant la position du gouvernement chinois sur les négociations commerciales sino-américaines, Pékin écrit que le relèvement des droits de douane décidé par les Etats-Unis - auquel la Chine a répliqué avec des mesures de rétorsion - ne résoudra pas leur conflit commercial.

Pékin, qui répète qu’il ne cédera pas sur des “questions de principe”, souligne dans le document sa faculté à maintenir le développement économique de la Chine et dit voir des perspectives “extrêmement optimistes” pour l’économie du pays.

Le ministre adjoint du Commerce, s’exprimant lors d’une conférence de presse en marge de la publication du livre blanc, a dit par ailleurs ne pas disposer d’information sur une possible entrevue entre le président Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump lors du sommet du G20 au Japon. Trump avait annoncé le mois dernier que les deux dirigeants s’y rencontreraient.

—-

UN CONFLIT MILITAIRE AVEC LES USA SERAIT UN DÉSASTRE, DIT LE MINISTRE CHINOIS DE LA DÉFENSE

SINGAPOUR - Le ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe, a critiqué dimanche les Etats-Unis pour le soutien qu’ils apportent à Taïwan, que Pékin considère comme une province renégate, et pour les opérations qu’ils mènent en mer de Chine du Sud, dont le gouvernement chinois revendique la possession.

S’exprimant lors d’un forum annuel sur la sécurité en Asie, Wei Fenghe a toutefois souligné qu’un potentiel conflit militaire entre les Etats-Unis et la Chine, par ailleurs opposés dans un conflit commercial, serait un désastre.

Il a effectué cette déclaration au lendemain d’un discours du secrétaire américain de la Défense, Patrick Shanahan, qui a laissé entendre que la Chine était responsable d’un éventail d’activités déstabilisatrices en Asie.

La Chine se “battra jusqu’au bout” pour faire valoir sa souveraineté, a déclaré Wei Fenghe, vêtu d’un uniforme militaire.

—-

TROIS SOLDATS SYRIENS TUÉS DANS DES FRAPPES ISRAÉLIENNES

LE CAIRE/JERUSALEM - Trois soldats syriens ont été tués et sept autres blessés aux premières heures de la journée de dimanche après des frappes israéliennes dans la province de Qounetra, près de Damas, a rapporté la télévision publique syrienne, citant une source militaire.

Cette annonce survient après qu’Israël a déclaré samedi soir que deux roquettes ont été tirées depuis la Syrie vers les Hauteurs du Golan, près de la frontière entre les deux pays.

Un porte-parole de l’armée israélienne a précisé que ces roquettes n’ont pas fait de victimes, sans préciser l’origine des tirs et les cibles visées.

Tsahal a multiplié ces dernières années les frappes en Syrie contre les forces iraniennes et les milices alliées à Téhéran qui y sont déployées en soutien au régime du président syrien Bachar al Assad.

—-

BREXIT: TRUMP APPELLE LONDRES À QUITTER LES NÉGOCIATIONS EN CAS DE DÉSACCORD AVEC BRUXELLES

LONDRES - Donald Trump a déclaré que le Royaume-Uni devait refuser de payer la facture du divorce avec l’Union européenne, qui devrait s’élever à un montant compris entre 40 à 45 milliards d’euros, et quitter la table des négociations sur le Brexit si Bruxelles ne répondait pas aux attentes de Londres.

S’exprimant dans un entretien au Sunday Times publié à la veille de sa visite de trois jours au Royaume-Uni, le président américain a déclaré que le futur Premier ministre britannique serait bien avisé d’envoyer Nigel Farage, fervent partisan du Brexit et dont le parti a terminé en tête des élections européennes au Royaume-Uni, mener les négociations à Bruxelles.

“Ils doivent en finir. Il faut qu’ils bouclent l’accord”, a-t-il dit, soulignant la nécessité pour le Royaume-Uni de quitter le bloc cette année. Si les négociateurs britanniques n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, a poursuivi Trump, “à leur place je quitterais” la table des négociations.

AVANT-PAPIER Brexit, Chine et Huawei au menu de la visite de Trump en Grande-Bretagne

—-

ROME PROMET DE RESPECTER LA DISCIPLINE BUDGÉTAIRE EN 2020

ROME - L’Italie promet de respecter les règles européennes dans son budget pour 2020 en dépit d’une détérioration de ses finances publiques et de la promesse du gouvernement italien de procéder à des baisses d’impôts.

Dans sa réponse à une lettre adressée au gouvernement italien par la Commission européenne, le ministre de l’Economie, Giovanni Tria, explique que le ralentissement économique est responsable de la situation dégradée des comptes publics.

Il précise que des mesures d’austérité ne feraient d’aggraver la situation. “Je souhaite réaffirmer que le budget 2020 sera conforme au PSC (le pacte de stabilité et de croissance)”, écrit le ministre dans un courrier adressé à Bruxelles et publié vendredi soir.

—-

FRANCE-LA MOBILISATION DES “GILETS JAUNES” FAIBLIT À NOUVEAU

PARIS - Quelque 9.500 “Gilets jaunes” ont manifesté samedi en France, dont 1.500 à Paris, soit la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement il y a six mois, selon les chiffres annoncés par le ministère de l’Intérieur.

Les “Gilets jaunes” ont défilé contre la politique fiscale et sociale du gouvernement pour la 29e semaine consécutive, une semaine après les élections européennes lors desquelles plusieurs listes issues du mouvement ont enregistré des scores inférieurs à 1%.

Le samedi précédent, 12.500 personnes avaient manifesté, dont 2.100 à Paris, ce qui constituait déjà le niveau de mobilisation le plus bas. Le mouvement connaît un déclin continu depuis la première grande journée de manifestation, le 17 novembre, qui avait réuni près de 300.000 personnes.

—-

GENERAL ELECTRIC-BELFORT RESTERA UN SITE MAJEUR - DG FRANCE

PARIS - Belfort, où General Electric envisage de supprimer un millier d’emplois, restera un site majeur du groupe américain, promet le directeur général de GE France, Hugh Bailey, dans un entretien au Journal du Dimanche.

Le conglomérat a annoncé l’ouverture à la mi-juin de négociations sur ces suppressions d’emplois. Ce plan était attendu depuis plusieurs mois, le marché de l’énergie et notamment des turbines à gaz traversant une période difficile à l’échelle mondiale.

“Belfort ne fermera pas. Il restera le premier site industriel de GE Power en Europe. Nous y avons des compétences d’excellence”, déclare Hugh Bailey. “Belfort restera un site majeur de GE. Mais pour cela, nous devons nous adapter.”

Les syndicats de GE en France ont contesté mercredi le plan social envisagé dans l’activité turbines à gaz, y voyant une volonté de délocalisation.

—-

DAVID BELLIARD CONDUIRA LA LISTE EELV À PARIS

PARIS - Les adhérents d’Europe Ecologie-Les Verts ont choisi samedi David Belliard comme tête de liste pour les élections municipales de 2020 à Paris, une semaine après la deuxième place du parti écologiste aux élections européennes dans la capitale.

Le président du groupe écologiste au conseil de Paris a obtenu plus de 49% des voix au premier tour, devançant notamment Julien Bayou, porte-parole d’EELV et conseiller régional d’Ile-de-France, et Antoinette Guhl, adjointe de la maire de Paris chargée de l’économie sociale et solidaire, qui ont renoncé à l’organisation d’un second tour.

—- LE FOOTBALLEUR BRÉSILIEN NEYMAR, VISÉ PAR UNE PLAINTE POUR VIOL, NIE LES ACCUSATIONS

SAO PAULO/RIO DE JANEIRO - Neymar est visé par une plainte pour agression sexuelle déposée par une jeune femme brésilienne qui accuse le footballeur brésilien du Paris Saint-Germain de l’avoir violée dans un hôtel parisien, montre un rapport de la police de Sao Paulo que Reuters a pu consulter dimanche.

Le célèbre footballeur, qui s’est exprimé via les réseaux sociaux, a démenti ces accusations et s’est dit victime d’une tentative d’extorsion.

Dans un communiqué diffusé sur le site officiel de Neymar, ses représentants déclarent que, si leur client a “été surpris” que l’information soit rapportée dans la presse, il était déjà au courant de ces allégations car il a “été victime il y a quelques jours d’une tentative d’extorsion par un avocat de Sao Paulo disant représenter les intérêts de la victime présumée”.

“Nous rejetons complètement ces accusations injustes”, écrivent-ils, indiquant qu’ils allaient fournir aux autorités toutes les “preuves” permettant d’établir la tentative d’extorsion et l’absence de viol.

—-

LE PHILOSOPHE MICHEL SERRES EST MORT À L’ÂGE DE 88 ANS

PARIS - Le philosophe français Michel Serres est mort samedi à l’âge de 88 ans, a annoncé son éditrice à l’Agence France Presse (AFP).

Connu du grand public pour ses nombreuses interventions radiophoniques et certains livres à succès, dont Petite Poucette (2012), dans lequel il explore les liens entre nouvelles technologies et savoir, il a enseigné la philosophie et l’histoire des sciences en France et aux-Etats-Unis.

Normalien, agrégé de philosophie, il est entré à l’académie française en 1990. Il a travaillé dès le début de sa carrière sur les sciences, un thème qui traverse nombre de ses dizaines d’ouvrages.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below