May 31, 2019 / 12:45 PM / 5 months ago

La Chine menace de publier une liste d'entreprises "non fiables"

PEKIN, 31 mai (Reuters) - La Chine a menacé vendredi de publier une liste d’entreprises, d’organisations et d’individus étrangers “non fiables” et susceptibles de porter atteinte aux intérêts des entreprises chinoises, à 24 heures de l’entrée en vigueur annoncée de nouveaux droits de douane sur des produits américains importés.

Le ministère du Commerce n’a cité aucun pays ou entreprise en particulier mais sa menace risque d’alimenter la tension avec les Etats-Unis, moins d’un mois après la décision de Washington d’inscrire le géant chinois des équipements de télécommunications Huawei sur une liste noire qui empêche de fait les sociétés américaines de traiter avec lui.

La “liste des entités non fiables” évoquée par Pékin inclurait des entreprises qui violent les règles de marché et l’esprit des contrats signés, entravent l’approvisionnement des entreprises chinoises pour des motifs non commerciaux, “compromettent gravement les droits et intérêts légitimes” des sociétés chinoises et mettent en cause la sécurité nationale de la République populaire, a précisé le ministère.

Cette nouvelle menace intervient alors que les douanes chinoises doivent appliquer à partir de samedi, 1er juin, des droits supplémentaires sur 60 milliards de dollars (53,8 milliards d’euros) de biens américains importés, en représailles au relèvement à 25% des droits américains sur 200 milliards de dollars de produits chinois.

Lors d’un point de presse, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a critiqué les propos tenus jeudi par le président américain, Donald Trump, selon lesquels la Chine est en train de devenir “une nation très affaiblie” en raison du départ de nombreuses entreprises motivé selon lui par la hausse des droits de douane.

“Ce n’est ni la première ni la deuxième fois que le camp américain utilise ces mensonges”, a dit Geng Shuang. “Mais le camp américain semble très insistant, voire obsessionnel à ce sujet et il continue de répéter ces mensonges.”

Lors d’un colloque à Pékin, Dong Yang, un ancien directeur de l’Association des constructeurs automobiles chinois, a déclaré que les équipementiers automobiles américains pourraient être visés par d’éventuelles représailles chinoises.

“Les entreprises américaines de composants automobiles sont présentes en Chine et utilisent la Chine comme base de production mondiale. L’escalade de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis va fortement affecter leur développement en Chine et dans le monde”, a-t-il déclaré.

D’autres fournisseurs de pays comme l’Allemagne, le Japon, la Corée du Sud et la France pourraient fournir des produits remplaçant les composants américains, a-t-il estimé.

Lors du même colloque, un ex-gouverneur de la Banque populaire de Chine a estimé que le président chinois, Xi Jinping, et Donald Trump auraient sans doute du mal à progresser dans la résolution du conflit entre les deux pays lors du sommet du Groupe des Vingt (G20) au Japon.

Stella Qiu et Dominique Patton; Marc Angrand pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below