May 29, 2019 / 12:01 PM / 22 days ago

Renault-Fiat-L’Etat français exigeant sur l'équilibre franco-italien-Ndiaye

PARIS, 29 mai (Reuters) - L’Etat français sera exigeant sur un équilibre franco-italien dans un éventuel pacte d’actionnaires en cas de fusion entre Renault et Fiat Chrysler, a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement français.

Interrogée sur cet équilibre lors du compte rendu du conseil des ministres, Sibeth Ndiaye a répondu : “Nous sommes aujourd’hui au stade des fiançailles (...) on a devant nous un processus long”.

“L’Etat français, qui est actionnaire de Renault, aura un certain nombre d’exigences sur l’assurance qu’il n’y ait pas de fermeture de sites industriels en France mais aussi sur le fait qu’il y ait un équilibre dans le pacte d’actionnaires qui sera signé le cas échéant”, a-t-elle ajouté.

Bruno Le Maire a posé mardi quatre conditions à un feu vert du gouvernement français à une fusion entre Fiat Chrysler et Renault, présentée par le ministre de l’Economie comme une opportunité à la fois pour le groupe au losange et pour l’industrie automobile européenne.

Renault avait annoncé la veille qu’il allait étudier avec intérêt l’ambitieux projet de fusion à 50-50 que lui a présenté le constructeur italo-américain et qui donnerait naissance au troisième constructeur automobile mondial. Ce projet suscite toutefois beaucoup d’interrogations sur l’emploi et l’équilibre des forces dans le nouvel ensemble. (Jean-Baptiste Vey et Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below