May 28, 2019 / 10:05 AM / 21 days ago

General Electric veut supprimer plus de 1.000 emplois en France

STRASBOURG, 28 mai (Reuters) - L’entreprise américaine General Electric a annoncé mardi un plan de suppression d’un millier d’emplois en France, principalement dans sa branche turbines à gaz implantée dans le Territoire de Belfort, a-t-on appris de source syndicale.

La division turbine à Gaz perdrait 792 emplois sur 1.800 à Belfort et Bourogne tandis que 252 postes seraient supprimés dans les services administratifs hérités des activités énergie d’Alstom rachetées il y a trois ans par General Electric, a indiqué à Reuters Karim Matoug, délégué central de la CGT.

Le site de Chonas-l’Amballan, en Isère, qui usine des pièces pour turbines à gaz et emploie 30 salariés serait vendu. (Gilbert Reillhac, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below