April 8, 2019 / 2:32 PM / in 4 months

USA-Repli des commandes à l'industrie, hausse des livraisons

WASHINGTON, 8 avril (Reuters) - Les nouvelles commandes à l’industrie aux Etats-Unis ont légèrement fléchi en février mais les livraisons ont augmenté après quatre mois de baisse, montrent lundi des données du département du Commerce qui témoignent d’un ralentissement de l’activité manufacturière doublé d’un gonflement des stocks.

Les commandes à l’industrie ont diminué de 0,5% en février, sous l’effet d’une baisse des commandes de machines, d’équipements de transports et de produits électroniques.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un recul de 0,6%.

Le chiffre de janvier, initialement annoncé en hausse de 0,1%, a été révisé à inchangé.

Par rapport à février 2018, les commandes ont augmenté de 2,4%.

La publication de la statistique a été retardée en raison de la fermeture (“shutdown”) partielle des services de l’Etat fédéral qui a duré cinq semaines jusqu’au 25 janvier.

L’activité manufacturière, qui représente environ 12% de l’économie américaine, ralentit au fur et à mesure que l’impact d’un plan fiscal de 1.500 milliards de dollars s’estompe. Les tensions commerciales sino-américaines, le ralentissement de la croissance mondiale et la poussée du dollar l’an dernier pèsent aussi.

Si l’enquête mensuelle de l’ISM auprès des directeurs d’achat a montré un rebond de l’activité manufacturière en mars après un creux de plus de deux ans le mois précédent, l’emploi dans l’industrie a baissé pour la première fois depuis juillet 2007. Les pertes d’emplois ont été surtout sensibles dans le secteur automobile, où le ralentissement des ventes a entraîné un gonflement des stocks.

En février, les livraisons de biens industriels ont progressé de 0,4% après un repli de 0,3% en janvier. Les commandes en souffrance ont reculé de 0,3% et les stocks ont augmenté de 0,3%, laissant présager la poursuite d’une faible demande.

Les commandes de machines ont diminué de 0,6% après une hausse de 2,1% en janvier, et celles de machines industrielles sont retombées de 2,6% après un bond de 15,5%.

Les commandes d’équipements électriques ont augmenté de 1,0% après une hausse de 1,1% en janvier mais celles d’ordinateurs et de produits électroniques ont diminué de 0,5% après déjà une baisse de 1,9% le mois précédent.

Les commandes d’équipements de transport ont chuté de 4,5% après une hausse de 0,4% en janvier. Les commandes dans l’aviation civile, très volatiles, sont retombées de 31,1% mais celles dans l’automobile ont progressé de 0,5%.

Les commandes de biens d’équipement hors défense et aviation, considérées comme un bon étalon des plans d’investissement des entreprises, ont baissé de 0,1%, comme annoncé la semaine dernière, après une hausse de 0,9% en janvier.

Les livraisons de ce type de biens d’équipement, qui entrent dans le calcul de l’investissement productif pour établir le produit intérieur brut (PIB), se sont tassées de 0,1% au lieu de la stagnation annoncée la semaine dernière. En janvier, elles avaient augmenté de 1,0%.

Tableau (Lucia Mutikani, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below