April 4, 2019 / 4:29 PM / in 5 months

Les pilotes du Boeing d'Ethiopian ont tenté de le redresser manuellement-rapport

PARIS/SINGAPOUR, 4 avril (Reuters) - Les pilotes du Boeing 737 MAX qui s’est écrasé le mois dernier peu après le décollage en Ethiopie ont coupé le compensateur électrique alors que l’appareil piquait du nez et n’ont pas réussi à stabiliser l’avion manuellement, ce qui les a amené à annuler leur action, montre un rapport préliminaire publié jeudi.

L’avion de la compagnie Ethiopian Airlines a atteint une vitesse de 500 noeuds (926 km/h), nettement supérieure à ses limites, avant l’arrêt de l’enregistrement des données du cockpit lorsqu’il a percuté le sol, provoquant la mort des 157 personnes à bord, est-il écrit dans ce rapport. (Tim Hepher et Jamie Freed Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below