April 4, 2019 / 1:43 AM / 8 months ago

Pence critique l'acquisition par la Turquie de missiles russes

WASHINGTON, 4 avril (Reuters) - Le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, a critiqué mercredi la décision de la Turquie d’acquérir auprès de la Russie des systèmes de missiles S-400 de défense aérienne, mettant la pression sur son partenaire de l’Otan pour qu’il renonce à ce contrat.

“La Turquie doit choisir. Veut-elle rester un partenaire important de l’alliance militaire la plus prospère de l’histoire ou veut-elle risquer la sécurité de ce partenariat en prenant des décisions téméraires qui nuisent à notre alliance ?”, a déclaré Mike Pence lors d’un discours prononcé à l’occasion de la “réunion de printemps” des ministres des Affaires étrangères des pays de l’Otan, délocalisée à Washington.

Washington a prévenu Ankara que le contrat conclu avec Moscou pourrait remettre en cause l’achat d’avions de chasse furtifs F-35 auprès de Lockheed Martin et entraîner l’instauration de sanctions américaines.

La Turquie participe à la production du F-35 mais les Etats-Unis estiment que l’achat des systèmes russes est de nature à compromettre la sécurité de cet appareil.

En début de semaine, le département américain de la Défense a annoncé une première mesure de rétorsion, avec la suspension des livraisons de matériel lié au F-35 destiné à la Turquie.

Ankara a répété qu’il n’entendait pas renoncer à l’achat des S-400 russes. (Doina Chiacu et David Brunnstrom; Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below