April 3, 2019 / 10:22 AM / 7 months ago

USA/puces-La SIA veut plus d'argent pour la recherche face à la Chine

SAN FRANCISCO, 3 avril (Reuters) - Une organisation professionnelle du secteur des semi-conducteurs exhorte le gouvernement des Etats-Unis à augmenter les financements de la recherche et de l’éducation aux sciences tout en facilitant l’arrivée sur le sol américain de travailleurs étrangers qualifiés afin de faire face à l’offensive technologique de la Chine.

La Semiconductor Industry Association (SIA), qui représente des firmes telles qu’Intel, Micron Technology ou encore Nvidia, demande au gouvernement de porter de 1,5 milliard à cinq milliards de dollars sur cinq ans les fonds destinés aux recherches sur les semi-conducteurs et de doubler les fonds dans les domaines connexes comme la science des matériaux.

La SIA souhaite également que soient délivrés des permis de séjour permanents pour des travailleurs qualifiés venant d’Inde ou de Chine puis que les dépenses d’éducation soient augmentées de façon à doubler le nombre de diplômés en sciences d’ici 2029.

Les deux initiatives sont censées être complémentaires l’une de l’autre, l’augmentation des ressources de recherche des instituts, universités et entreprises américains permettant à terme de créer des emplois pour les nouveaux diplômés, a dit à Reuters Sanjay Mehrotra, directeur général de Micron et président en titre de la SIA.

“Cela permet d’alimenter la filière en candidats de qualité, une condition primordiale au maintien de la compétivitité dans ce secteur”, a-t-il expliqué.

La SIA veut ainsi s’armer face à la montée en puissance de la Chine dans les puces grâce aux fonds injectés par Pékin dans ce secteur et dans des segments tels que l’intelligence artificielle. La Chine importe des puces pour plusieurs centaines de milliards de dollars et ne peut subvenir elle-même qu’à une petite partie de la demande intérieure.

Le gouvernement a ainsi accéléré les choses l’an passé pour doper le secteur national des semi-conducteurs après que les Etats-Unis eurent interdit la vente de puces au fabricant chinois de smartphones ZTE.

La SIA veut enfin que tout accord commercial passé par les Etats-Unis comportent des clauses assurant le traitement équitable des entreprises américaines devant les tribunaux étrangers dans le cas d’un contentieux de propriété intellectuelle.

“Ce n’est un secret pour personne que lorsqu’une entreprise américaine a un problème (de propriété intellectuelle) en Chine, elle ne peut guère compter sur les tribunaux chinois”, a dit à Reuters John Neufer, le directeur général de la SIA.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below