April 2, 2019 / 9:25 AM / 2 months ago

Zone euro/Indicateurs-Regain de confiance des investisseurs en avril

BRUXELLES/FRANCFORT, 8 avril (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés depuis le début du mois:

* LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS S’AMÉLIORE

8 avril - La confiance des investisseurs de la zone euro s’est redressée en avril pour atteindre son plus haut niveau depuis novembre, grâce entre autres aux signes d’amélioration de la situation économique en Chine, montre lundi l’enquête mensuelle de Sentix.

Son indice du sentiment des investisseurs est remonté à -0,3 contre -2,2 en mars alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de -2,1.

Le sous-indice des anticipations s’est amélioré pour le troisième mois consécutif pour atteindre -4,3, son plus haut niveau depuis mai 2018. Celui de la situation actuelle affiche au contraire son huitième mois consécutif de baisse à 3,8, au plus bas depuis février 2015.

La situation économique dans la zone euro reste fragile, dit Sentix, mais l’amélioration des anticipations freine le rythme de dégradation.

Sentix a interrogé 936 investisseurs entre le 4 et le 8 avril.

* VENTES AU DÉTAIL +0,4% EN FÉVRIER; LA HAUSSE DE JANVIER RÉVISÉE VERS LE BAS

3 avril - Les ventes au détail ont plus augmenté que prévu d’un mois sur l’autre en février, portées par les ventes de produits non alimentaires, mais la hausse du mois de janvier a été sensiblement révisée vers le bas, suivant les données publiées mercredi par Eurostat.

Les ventes au détail ont augmenté de 0,4% en février d’un mois sur l’autre en zone euro, plus que le taux de +0,2% du consensus Reuters, après une hausse de 0,9% en janvier.

La hausse de janvier était de 1,3% en première estimation.

Par rapport à février 2018, les ventes au détail affichent une progression de 2,8%, supérieure au consensus donnant +2,3%, après +2,2% confirmés en janvier.

Les ventes de vêtements et de chaussures ont augmenté de 1,9% mensuellement en février après une contraction de 0,6% en janvier. Elles affichent une hausse de 2,0% sur février 2018.

La plus forte progression annuelle revient aux ventes en ligne, de 8,8% en février après déjà une hausse de 6,8% en janvier.

Tableau:

* LES PRIX À LA PRODUCTION ONT AUGMENTÉ COMME PRÉVU EN FÉVRIER

2 avril - Les prix producteurs en zone euro ont progressé comme attendu en février, tirés principalement par la hausse des prix de l’énergie, selon des données publiés mardi par Eurostat.

Les prix à la production dans les 19 pays partageant l’euro ont augmenté de 0,1% sur un mois en février et de 3,0% sur un an.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une hausse mensuelle de 0,1% et sur une progression de 3,1% en rythme annuel.

Les prix de l’énergie ont progressé de 0,2% sur un mois et de 8,0% sur un an.

Sans cet élément volatil, les prix à la production ressortent stables sur un mois et en hausse de 1,2% sur un an.

Les prix producteurs constituent une indication avancée de l’évolution des prix à la consommation, car ils sont généralement retranscrits dans le prix final au client, à moins que le détaillant n’absorbe la hausse des prix.

* FAIBLESSE DE L’INFLATION EN MARS, LA BCE CONFORTÉE

1er avril - L’inflation de la zone euro a diminué en mars, quelle que soit la manière de la calculer, justifiant la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de surseoir à une hausse des taux.

Les prix de détail ont augmenté de 1,4% annuellement en mars, a annoncé Eurostat lundi, alors que le consensus tablait sur une inflation inchangée par rapport à février, à 1,5%.

Seuls les prix de l’énergie ont augmenté le mois dernier, de 5,3% annuellement après 3,6% en février.

Hors prix de l’énergie et prix des produits alimentaires non conditionnés, la hausse des prix de détail se limite à 1,0% en mars contre 1,2% en février. Cette mesure de l’inflation est celle prise en compte par la BCE lorsqu’elle doit prendre des décisions de politique monétaire. Les marchés attendaient un taux d’inflation inchangé.

Une mesure encore plus resserrée, qui exclut également les prix des alcools et du tabac et qui est suivie de près par les économistes, donne une inflation encore plus basse, de 0,8% en mars contre 1,0% en février et 0,9% attendu.

La BCE vise une inflation d’un petit peu moins de 2% et a décidé en mars de repousser au-delà de cette année une éventuelle remontée des taux d’intérêt.

Sabine Lautenschläger, membre du directoire de la BCE, observe, dans un entretien au journal De Standard publié lundi, qu’une hausse de l’inflation dans la zone euro prendra du temps car l’incertitude politique freine la croissance.

Eurostat a également annoncé que le taux de chômage de la zone euro était inchangé à 7,8% en février mais aussi que le nombre de chômeurs avait baissé de 12,730 millions contre 12,807 millions en janvier.

Tableau inflation:

Tableau chômage:

Les indicateurs économiques publiés en mars

Service économique

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below