March 29, 2019 / 6:35 PM / 6 months ago

LEAD 3-Les "Brexiters" se rassemblent devant Westminster

(Bilan actualisé des interpellations § 11)

par Andrew MacAskill et Andrew R.C. Marshall

LONDRES, 29 mars (Reuters) - Des milliers de “Brexiters”, rejoints par Nigel Farage, ont défilé vendredi dans le centre de Londres alors que les députés de Westminster rejetaient pour la troisième fois depuis janvier l’accord de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le jour même où le Brexit devait à l’origine entrer en vigueur.

“Dehors, c’est dehors !”, scandaient devant le Parlement les manifestants hostiles à tout report du Brexit, en agitant l’”Union Jack”, le drapeau national.

A l’annonce du nouveau rejet de l’accord, des cris de joie se sont élevés. D’autres manifestants, redoutant un long report, voire une annulation du divorce, se disaient trahis par la représentation parlementaire.

“Excellent ! Nous sommes en route pour une sortie sans accord”, se réjouissait Louise Hemple, une vendeuse de 52 ans, debout près de la statue de Winston Churchill. “Cela veut dire que nous aurons le contrôle total du Brexit, c’est ce pour quoi nous avons voté en 2016.”

“Je continuerai à manifester jusqu’à ce que nous soyons sortis de l’UE. Les députés sont dans leur bulle, ils ne pensent qu’à eux, pas à nous”, a-t-elle ajouté.

Nigel Farage, ancien chef de l’Ukip (United Kingdom Independence Party) et l’un des hérauts du Brexit, s’est ensuite adressé à la foule. “Nous les combattrons de nouveau, et nous les battrons une fois de plus”, a-t-il lancé.

Cette marche de la contestation était partie le 16 mars de Sunderland, ville du nord-est de l’Angleterre qui fut la première à annoncer, après la clôture du référendum du 23 juin 2016, que les partisans du divorce avec l’Union européenne étaient majoritaires dans ses bureaux de vote.

Sur 430 km, les marcheurs ont dénoncé la “trahison” du Parlement qu’ils accusent de vouloir s’opposer à la volonté exprimée voici près de trois ans par une majorité d’électeurs.

TRAHISON

“Ce qui aurait dû être un jour de fête est en fait un jour de trahison”, a déclaré Farage à Reuters. “Il y a beaucoup de colère contre la classe politique et contre le gouvernement”, a ajouté l’eurodéputé, qui se dit prêt à repartir en campagne à la tête d’un Parti du Brexit si, de report en report, le Royaume-Uni devait finir par participer aux élections européennes, fin mai.

La parlementaire travailliste Lisa Nandy a déclaré que des manifestants l’avaient insultée et qualifiée de traître alors qu’elle tentait d’entrer au Parlement pour voter. “On a conseillé à nos assistants de quitter le bâtiment pour leur propre sécurité. Il y avait des policiers armés partout. Ce n’est pas normal”, a-t-elle tweeté.

Peu d’incidents ont été signalés au long de la journée, où l’atmosphère est restée bon enfant. A 21h00 GMT, la police londonienne disait avoir procédé à cinq interpellations.

“Nous devons rappeler au pays que la majorité des électeurs ont voté pour la sortie de l’Union”, a déclaré David Malindine, un professeur à la retraite de 63 ans. “Nous aurions dû partir aujourd’hui mais le Brexit a été trahi.”

Des militants d’extrême droite se sont rassemblés devant la soirée à Whitehall, non loin du 10, Downing Street, le bureau de la Première ministre Theresa May, aux cris de “Nous voulons le Brexit”.

Andy Allan, 58 ans, a prédit pour la Grande-Bretagne un mouvement comparable à celui des “Gilets jaunes” en France. “Ce qui se passe actuellement est absolument dégoûtant”, a-t-il dit. “Mais attention... Si nous sommes trahis par les politiciens, ce sera un soulèvement !” (Guy Kerivel et Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below