March 29, 2019 / 6:00 PM / 4 months ago

Le système anti-décrochage activé avant le crash du 737 MAX d'Ethiopian-sces

WASHINGTON/PARIS, 29 mars (Reuters) - Un système anti-décrochage qui est au centre de l’enquête portant sur les causes de l’accident mortel d’un Boeing 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air est également pointé du doigt dans la catastrophe aérienne qui a impliqué un avion similaire d’Ethiopian Airlines survenu plus tôt dans le mois, ont dit trois sources proches du dossier.

Les données tirées de l’enregistreur de vol de l’avion d’Ethiopian qui s’est écrasé, faisant 157 morts, suggèrent que le système appelé MCAS, qui abaisse automatiquement le nez de l’avion pour prévenir un décrochage ou une perte de portance, a été activé avant que l’appareil ne se fracasse le 10 mars sur un champ à l’extérieur d’Addis Abeba, ont poursuivi les sources.

Boeing et la Federal Aviation Administration, les autorités de régulation américaines du secteur aérien, ont refusé de commenter ces données, initialement rapportées par le Wall Street Journal.

L’avionneur américain a annoncé mercredi avoir reprogrammé les logiciels à bord de ses avions 737 MAX dans le but d’empêcher des données erronées d’activer le système anti-décrochage. (David Shepardson, Tim Hepher, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Matthieu Protard)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below