March 28, 2019 / 10:38 AM / 2 months ago

LEAD 1-L'inflation anticipée en zone euro au plus bas depuis 2016

(Actualisé avec précisions, commentaire et graphique)

LONDRES, 28 mars (Reuters) - Un indicateur clé des anticipations des investisseurs en matière d’évolution de l’inflation dans la zone euro est tombé jeudi à son plus bas niveau depuis septembre 2016 et tout près de son plus bas historique, soulignant les doutes croissants des marchés sur la capacité de la Banque centrale européenne (BCE) à atteindre son objectif de hausse des prix.

La baisse des anticipations d’inflation des investisseurs n’est pas nouvelle mais elle s’est accélérée ces dernières semaines avec la dégradation des perspectives de croissance et l’inflexion du discours des grandes banques centrales vers une position plus accommodante.

Mercredi, le président de la BCE, Mario Draghi, a laissé entendre que cette dernière pourrait modifier les modalités d’application de son taux de dépôt négatif pour atténuer l’impact de celui-ci sur la rentabilité des banques, ce qui a provoqué un nouveau repli des rendements des emprunts d’Etat de la zone euro.

Dans la foulée de ce mouvement, le taux anticipé d’inflation “à cinq ans dans cinq ans” est revenu jeudi à 1,31%, six points seulement au-dessus du plus bas atteint en juillet 2016, peu après le vote des Britanniques pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Il a baissé de près de 10 points de base depuis le début de la semaine, s’éloignant un peu plus de l’objectif à moyen terme de la BCE d’un taux d’inflation légèrement inférieur à 2%.

“La confiance dans la capacité de la BCE à piloter l’inflation et les anticipations est faible parce que le ralentissement a un peu pris de court la BCE”, a commenté Florian Hense, économiste Europe de Berenberg à Londres.

“Et puis, structurellement, il y a une interrogation sur la capacité des banques centrales à faire remonter l’inflation sans le soutien des politiques budgétaires.”

L’agence de notation de crédit S&P Global a abaissé jeudi sa prévision de croissance 2019 pour la zone euro à 1,1% seulement, contre 1,6% auparavant.

Virginia Furness et Dhara Ranasinghe; Marc Angrand pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below