March 26, 2019 / 12:05 PM / 2 months ago

Migrants-L'UE envisage de limiter la mission Sophia aux patrouilles aériennes

BRUXELLES, 26 mars (Reuters) - L’Union européenne envisage de prolonger de six mois la mission Sophia de surveillance en Méditerranée, destinée à lutter contre les passeurs et le trafic d’êtres humains, mais en la limitant à des patrouilles aériennes et à la formation de la garde-côte libyenne.

Le mandat actuel de la mission Sophia, lancée en 2015, arrive à expiration le 31 mars.

Sous commandement italien, son quartier général est à Rome et la marine italienne est très impliquée dans les opérations menées au large de la Libye.

Le gouvernement de coalition italien, auquel appartient la Ligue, un mouvement anti-immigration, veut mettre fin aux patrouilles navales et à l’accueil en Italie des migrants recueillis en mer.

D’autres pays européens, comme l’Allemagne, demandent la prolongation de la mission dans sa forme actuelle.

Selon un projet de compromis en discussion mardi à Bruxelles et que Reuters a pu consulter, l’UE accepterait la reconduction du mandat pour six mois mais suspendrait les opérations navales. Seule serait maintenue la surveillance aérienne.

Le projet prévoit par ailleurs de renforcer la formation de la garde-côte libyenne, comme le réclame le gouvernement de Rome.

De source diplomatique, on ajoute que ce projet d’accord n’est pas assuré d’être adopté. (Gabriela Baczynska; Guy Kerivel pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below