March 26, 2019 / 11:09 AM / 5 months ago

LEAD 1-La Fed va réaménager son bilan pour être proactive-Harker

26 mars (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a l’intention de réduire la duration des obligations qu’elle a en portefeuille afin de reconstituer des munitions au cas où elle devrait se servir à nouveau de son bilan comme instrument de stimulation monétaire, a déclaré mardi Patrick Harker, président de la Fed de Philadelphie.

Intervenant lors d’une conférence à Francfort, il a évoqué un précédent en 2011, appelé “Opération Twist”, quand la Fed avait vendu des échéances courtes pour acheter des Treasuries de plus long terme afin de faire baisser les taux d’intérêt et de stimuler ainsi l’activité économique.

“Je pense qu’il y a un consensus général (...) on veut du plus court terme pour nous ménager des options à l’avenir”, a-t-il dit.

Patrick Harker, qui ne vote pas cette année aux réunions du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), a souligné que tout réaménagement des durations dans le bilan de la Fed “prendrait du temps” et il a ajouté qu’aucune décision n’avait encore été prise sur les moyens de procéder.

Son collègue Eric Rosengren, président de la Fed de Boston, a lui aussi prôné mardi une plus grande proportion d’obligations de court terme dans le bilan afin d’accroître la marge de manoeuvre de la banque centrale en cas de retournement économique.

“Augmenter la part des T-Bills et réduire ainsi la duration des obligations dans le portefeuille pourrait être un objectif important dans le cadre du processus de normalisation”, a-t-il dit lors d’une conférence de Credit Suisse à Hong Kong. “Cela laisserait à la Fed la possibilité de rallonger la maturité des actifs de son bilan lors d’un prochain retournement économique majeur.”

A Francfort, Patrick Harker s’est voulu rassurant sur l’économie américaine, notant que les perspectives restent favorables.

Il a invité à ne pas exagérer la portée de la révision des projections de taux des responsables du FOMC lors de leur réunion de la semaine dernière. Au moins neuf des 17 membres du comité ont revu à la baisse leurs estimations, appelées “dots” dans le jargon de la banque centrale.

“Mon ‘dot’ n’a pas beaucoup baissé car j’étais moins haut que tous les autres”, a dit Patrick Harker. “La médiane a effectivement baissé mais seulement d’un cran ; parfois on exagère un peu la portée de cette baisse.”

La synthèse (“dot plot”) de ces estimations donne un taux des fed funds de 2,6% en fin de cycle de resserrement, soit un niveau bien inférieur aux références historiques.

Le président de la Fed de Philadelphie a ajouté tabler sur une inflation à 2,2% cette année avant un léger reflux à 2%, soit l’objectif de la Fed. (Balazs Koranyi, Véronique Tison pour le service français, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below