March 26, 2019 / 10:39 AM / 5 months ago

GRAPHES-La Fed joue-t-elle à se faire peur et l'obligataire avec elle ?

PARIS, 26 mars (Reuters) - Les marchés d’actifs risqués peinent à se stabiliser après le coup de froid provoqué par la confirmation du revirement de la Réserve fédérale américaine dans la normalisation de sa politique monétaire.

En réponse aux inquiétudes de la banque centrale américaine, les marchés obligataires ont franchi une double ligne rouge la semaine dernière et ne parviennent pas non plus à reprendre leurs esprits.

Le rendement à 10 ans des obligations d’Etat allemande et l’écart de rendement entre le 10 ans et le 3 mois aux Etats-Unis sont l’un comme l’autre passés en territoire négatif et y demeurent depuis. Cela n’était pas arrivé depuis 2016 pour le premier et depuis 2007 pour le second.

L’inversion de la courbe des taux constatée est généralement considérée comme un signe avant-coureur de récession.

Le retour en territoire négatif du Bund a été précipité par le plongeon des indices des directeurs d’achat pour le secteur manufacturier en zone euro et en particulier en Allemagne, première économie du bloc.

Indicateurs conjoncturels avancés, ils se sont enfoncés sous la barre des 50 qui délimitent les phases de l’expansion et de contraction de l’activité et la composante “nouvelles commandes” de l’indice manufacturier allemande est même tombée à 40, au plus bas depuis la crise des dettes souveraines au sein de la zone euro en 2012.

L’infice Ifo du climat des affaires en Allemagne pour le mois de mars, publié lundi, a toutefois tempéré les craintes de récession en remontant plus que prévu.

A ce jour, le taux réel des obligations allemandes à dix ans est d’environ -1,25%, légèrement supérieur au point bas atteint en avril 2015 alors que le programme d’assouplissement quantitatif de la BCE venait d’être lancé, rappellent les économistes de Lazard Frères Gestion.

“Le scénario économique est-il cohérent avec une baisse supplémentaire des taux ?” s’interrogent-ils.

Pour eux, “il faudrait sans doute que les anticipations d’inflation baissent davantage, ce qui semble peu probable dans une économie de la zone euro où les salaires poursuivent leur accélération.”

Andrea Iannelli, directeur de l’investissement de la société de gestion Fidelity International, estime que le pire est aussi dans les cours des obligations américaines.

“Au vu du pessimisme qu’intègrent déjà les cours, nous recommandons de sous-pondérer les taux US et nous voyons une marge de baisse limitée des rendements américains par rapport à leurs niveaux actuels.”

Pour David Woo, stratégiste taux, changes et marchés émergents de Bank of America Merill Lynch, l’orientation encore plus accommodante de la Fed lors de sa réunion de politique monétaire de la semaine dernière par rapport à la tonalité du mois de janvier a alimenté les craintes de récession des investisseurs qui se sont demandés si la banque centrale disposait d’informations sur l’état de l’économie américaine que le marché ignorerait.

Cette orientation encore plus accommodante lui semble d’autant plus étonnante que les conditions financières aux Etats-Unis s’étaient nettement détendues par rapport au quatrième trimestre au cours duquel leur dégradation avait précipité une forte correction des marchés boursiers.

Si David Woo ne nie pas que les indicateurs conjoncturels publiés au premier trimestre aux Etats-Unis ont été décevants, il relève qu’ils ont été perturbés par des facteurs ponctuels comme de mauvaises conditions climatiques, une fermeture partielle des administrations fédérale prolongée ou encore un délai dans les remboursements d’impôt.

“Au vu de ces éléments, nous hésitons à rejoindre le camp de la récession”, écrit-il.

Il note que les facteurs d’incertitudes politiques devraient aussi s’estomper au deuxième trimestre.

“Nous pensons que le marché sous-estime la probabilité d’une accord commercial d’importance dans les prochaines semaines entre les Etats-Unis et la Chine qui supprimerait tous les droits de douane existants.”

Il note aussi que le procureur spécial Robert Mueller n’a pas trouvé de preuve de collusion délictueuse entre l’équipe de campagne de Donald Trump et le Kremlin lors de l’élection présidentielle de 2016, selon la synthèse de son rapport, ce qui “réduit sensiblement l’incertitude politique à Washington.”

Pour Steven Blitz, économiste de TS Lombard, la question demeure toutefois de savoir si la pause dans la normalisation de la politique monétaire de la Fed et les mesures de relance annoncées par la Chine face au ralentissement de son économie seront suffisantes pour ranimer la croissance ou si son affaiblissement va se poursuivre.

“Nous pensons que la série de mauvais indicateurs n’est pas encore terminée et qu’en conséquence la prochaine initiative de la Fed sera une baisse de taux au deuxième ou au troisième trimestre”, prévient-il.

Pour lui, le catalyseur d’une baisse de taux sera une chute des créations mensuelles nettes d’emplois sous le seuil de 100.000 pendant quelques mois d’affilée.

Il souligne toutefois que la Fed n’a cette fois pas le luxe d’attendre plusieurs mois de recul de l’emploi et de la production avant de changer d’orientation.

“La dernière chose qu’ils (les responsables monétaires de la Fed) veulent c’est d’être contraints de revenir à un assouplissement quantitatif d’ampleur et à des taux zéro”, estime-t-il.

“Ce n’est pas tant une récession brutale qu’ils craignent mais le lent et long redressement qui suivra un ralentissement aussi bénin soit-il.”

Sur le même thème :

*GRAPHES. Une baisse de taux plus probable avec la courbe inversée.

Sources :

*The View : Fade the nervous Fed. Global Liquidity Markets Weekly. Bank of America Merrill Lynch. 25 mars 2019

*Le taux à dix ans allemand à nouveau négatif. Graphique de la semaine. Lazard Frères Gestion. 25 mars 2019

*US yield curve inverts. Perspectives. et Devi. Newsletter Hebdo. Fidelity International. 25 mars 2019

*Fed moves halway to an ease. Daily Note. TS Lombard. 21 mars 2019

Marc Joanny, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below