March 22, 2019 / 11:16 AM / 4 months ago

Daimler mandate Goldman Sachs pour augmenter sa part dans BAIC-sces

HONG KONG/PEKIN, 22 mars (Reuters) - Daimler a mandaté Goldman Sachs pour l’aider à renforcer sa participation dans le constructeur automobile chinois BAIC Motor , son principal partenaire de coentreprise en Chine, a appris Reuters de deux sources au fait du dossier.

Ce serait le deuxième accord seulement depuis que la Chine, plus grand marché automobile du monde, a assoupli l’an dernier la réglementation sur les intérêts étrangers dans les entreprises chinoises du secteur.

BMW a été le premier à profiter de cette réforme en concluant en octobre un accord pour prendre le contrôle de sa coentreprise avec Brilliance China Automotive Holdings pour 3,6 milliards d’euros.

Afin d’inciter les constructeurs étrangers à investir davantage en Chine, Pékin a assoupli l’an dernier la règle limitant à 50% les participations étrangères dans les entreprises de voitures électriques et hybrides. Le plafonnement des participations étrangères dans toutes les coentreprises automobiles sera supprimé en 2022.

Les discussions entre Daimler et BAIC en sont encore au début et le projet pourrait changer, ont ajouté les sources.

Daimler détient 30,4% des actions BAIC cotées à Hong Kong, ce qui représente une participation globale de 9,55% dans son partenaire chinois, selon le rapport semestriel publié par BAIC en juin dernier.

BAIC Group, une entreprise publique, et le géant de l’acier Beijing Shougang détiennent respectivement 42,6% et 12,8% de BAIC Motor via les actions domestiques non négociables du constructeur automobile.

On ignore si Daimler voudrait obtenir une participation majoritaire dans BAIC, dont la capitalisation boursière atteint 4,9 milliards de dollars (4,3 milliards d’euros).

Daimler s’est refusé à tout commentaire, de même que Goldman Sachs. BAIC n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Daimler détient 49% du capital de Beijing Benz Automotive, sa principale coentreprise avec BAIC, et 3,93% du capital de Beijing Electric Vehicle, une filiale de BAIC. Il a également une petite coentreprise avec le constructeur de véhicules à énergie nouvelle BYD.

Reuters avait en outre appris en octobre que le groupe allemand avait aussi un projet de JV avec Geely. Geely a acquis 9,69% du capital de Daimler au début 2018 et lui a demandé une alliance.

L’an dernier, Daimler a vendu 653.000 voitures en Chine, son premier marché dans le monde.

Deux personnes ayant connaissance du dossier ont déclaré que Daimler souhaitait toujours augmenter sa part dans Beijing Benz Automotive, actuellement de 49%. L’une d’elles a ajouté que des discussions avaient eu lieu l’année dernière mais qu’elles avaient échoué au début de cette année. (Kane Wu, Julie Zhu et Yilei Sun, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below