March 16, 2019 / 9:56 AM / 2 months ago

ENCADRE-Boeing 737 MAX-Le point sur les investigations

16 mars (Reuters) - Plus de 300 Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 ont été immobilisés à travers le monde depuis que deux de ces appareils se sont écrasés coup sur coup en l’espace de cinq mois en Indonésie et en Ethiopie, entraînant la mort de près de 350 personnes.

L’origine de ces catastrophes n’a pas été déterminée.

L’une des principales questions encore sans réponse est de savoir si le logiciel de cet avion de ligne, dernière version du 737 dont le vol inaugural a eu lieu en 2017, a pu jouer un rôle dans les deux accidents.

Dans l’attente du résultat des investigations, Boeing a interrompu toutes les livraisons de ses 737 MAX, tout en continuant de les produire.

CE QUE L’ON SAIT:

- Les données satellites recueillies après le crash du Boeing d’Ethiopian Airlines, qui a fait 157 morts le 10 mars, et les éléments récoltés sur le site de la catastrophe présentent des similitudes avec l’accident de la compagnie indonésienne Lion Air survenu le 29 octobre au large de l’île de Sumatra (189 morts), ce qui a incité l’autorité américaine du transport aérien, la FAA, à clouer au sol tous les 737 MAX mercredi.

- Les enquêteurs ont trouvé dans l’épave de l’appareil de l’Ethiopian Airlines une pièce d’un stabilisateur de l’avion inclinée dans une position inhabituelle et similaire à celle de l’avion de la Lion Air.

- Le pilote de l’Ethiopian Airlines a signalé des problèmes de contrôle interne et reçu l’autorisation de faire demi-tour peu après le décollage. Le pilote de Lion Air avait fait la même demande. Les deux accidents se sont produits peu de temps après le départ de l’avion.

- Selon le New York Times, le pilote d’Ethiopian Airlines a demandé la permission de faire demi-tour seulement trois minutes après son décollage après avoir constaté une accélération anormale de l’appareil.

- L’analyse technique des boîtes noires du Boeing d’Ethiopian est effectuée par le Bureau d’études et analyses français (BEA), qui a commencé ses travaux. L’examen préliminaire des enregistreurs de vol nécessitera plusieurs jours. Une équipe d’enquêteurs éthiopiens est arrivée vendredi à Paris. Un rapport d’enquête préliminaire basé sur les informations recueillies dans les deux boîtes noires devrait être prochainement publié.

- L’Indonésie devrait rendre public avec un mois d’avance sur ses prévisions initiales son rapport d’enquête sur l’accident de Lion Air, a annoncé vendredi la commission indonésienne de sécurité des transports. La publication du rapport est désormais attendue entre juillet et août.

- Après le crash en Indonésie, Boeing a déclaré qu’il travaillait à une mise à jour logicielle du 737 MAX, qui concerne notamment les systèmes de contrôle de vol et les écrans des pilotes. Après l’accident d’Ethiopian, l’avionneur américain a précisé que cette mise à jour serait déployée dans les prochaines semaines.

- Des membres de la Chambre des représentants américaine ont annoncé jeudi, après une réunion avec le directeur de la Federal Aviation Administration (FAA) que les 737 MAX 8 et 9 resteraient cloués au sol pendant au moins “des semaines”, jusqu’à ce que la mise à jour logicielle puisse être testée et installée sur tous les appareils.

- Aucune plainte n’a été déposée depuis l’accident d’Ethiopian Airlines mais les avocats de certaines familles de victimes disent s’attendre à ce que Boeing fasse l’objet de poursuites aux Etats-Unis. (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below