March 16, 2019 / 9:56 AM / 9 days ago

Ethiopian-L'identification des restes des victimes sera longue

ADDIS-ABEBA, 16 mars (Reuters) - Ethiopian Airlines a fait savoir samedi que l’identification par des tests ADN des restes des victimes de l’accident du Boeing 737 MAX 8 survenu dimanche dernier près d’Addis-Abeba prendrait jusqu’à six mois.

La compagnie aérienne organisera dimanche à la cathédrale Kidist Selassie (de la Sainte Trinité) d’Addis-Abeba une cérémonie à la mémoire des 157 passagers et membres d’équipage tués dans la catastrophe.

Selon un proche d’une victime, un kilo de terre extrait du site de l’accident sera remis à chaque famille endeuillée.

Des passagers originaires de plus de trente pays ont péri dans l’accident du Boeing 737 MAX 8 qui s’est écrasé dans un champ peu après son décollage de la capitale éthiopienne.

Abdulmajid Sheriff, un Kényan qui a perdu son beau-frère yéménite dans l’accident, a dit avoir déjà fait son deuil.

“Nous sommes musulmans, nous nous fichions de cette terre. Nous avons fait nos prières à la mosquée et c’est terminé pour nous”, a-t-il dit.

L’accident, qui présente des similitudes avec le crash d’un autre Boeing 737 MAX 8 en octobre dernier en Indonésie, a entraîné l’immobilisation de plus de 300 appareils de ce type à travers le monde. (Aaron Maasho, Maggie Fick Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below