March 14, 2019 / 10:07 AM / in 2 months

GESTION-CPR prudent sur les actions faute de certitudes... et d'investisseurs

PARIS, 14 mars (Reuters) - L’ampleur du rebond des derniers mois, le tassement des perspectives bénéficiaires et la poursuite des sorties de capitaux incitent CPR Asset Management à la prudence sur les actions malgré l’évolution favorable des politiques monétaires aux Etats-Unis et en zone euro.

“Le rebond s’est fait sans la participation des investisseurs”, a expliqué Malik Haddouk, directeur de la gestion diversifiée du groupe, lors d’une présentation aux investisseurs jeudi.

“Les sorties sur les actions ont dépassé 60 milliards de dollars sur les huit dernières semaines alors que sur la partie obligataire, on a connu un engouement des investisseurs avec plus de 30 milliards de flux.”

Parmi les motifs d’inquiétude, Malik Haddouk a mis en avant l’absence d’amélioration des fondamentaux des sociétés cotées, notamment aux Etats-Unis et le retour des valorisations à leurs niveaux d’octobre, sur les moyennes historiques.

“La dynamique de révision des perspectives des entreprises est très négative; parallèlement les entreprises américaines mentionnent de plus en plus l’impact des coûts sur les marges”, a-t-il souligné.

Or “à chaque fois que le marché a touché un ‘top’ au niveau de la marge opérationnelle et qu’elle a commencé à baisser, les marchés ont corrigé. C’est donc un indicateur avancé qu’il faudra surveiller.”

Il note aussi que la volatilité sur les actions américaines, si elle a reflué, n’a pas retrouvé ses plus bas de septembre 2017. “C’est qu’il y a une inquiétude sur l’activité économique mais aussi sur les perspectives bénéficiaires des entreprises”, conclut-il.

Le scénario privilégié de CPR, avec une probabilité estimée de 50%, est celui d’une stabilisation des marchés, même si la possibilité d’une poursuite de la hausse technique des actions n’est pas totalement écartée.

“On ne sait pas comment les investisseurs institutionnels pourraient réagir: ils étaient absents des marchés actions et en voyant les marchés progresser, ils pourraient y revenir”, a expliqué Malik Haddouk.

“Si les investisseurs institutionnels venaient à rentrer sur les marchés, on pourrait avoir une poursuite de cette hausse technique, comme on l’avait eu en 2015 avec une hausse qui s’était prolongée jusqu’au mois d’avril.”

CPR joue aussi des stratégies relatives, en misant par exemple sur les marchés émergents contre les marchés américains, sur la zone euro contre l’Europe hors zone euro ou sur les “small caps” américaines contre le Standard & Poor’s 500.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below