March 12, 2019 / 1:27 PM / 6 months ago

BOURSE-Boeing dégradé à "vendre" par un analyste, une première en 2 ans

12 mars (Reuters) - Boeing abandonne encore plus de 3% à 385 dollars en avant-Bourse à Wall Street mardi, au lendemain d’une chute de 5,4%, sur fond d’interrogations sur la sécurité de ses avions 737 MAX 8 après la catastrophe aérienne d’Ethiopian Airlines.

Après la Chine et l’Indonésie lundi, la Malaisie, Singapour et l’Australie ont à leur tour suspendu mardi les vols de l’avion dont un autre exemplaire s’était écrasé en Indonésie en octobre.

A Wall Street, DZ Bank est devenu le premier intermédiaire en près de deux ans à dégrader Boeing à “vendre”, avec un objectif de cours ramené à 333 dollars - le plus bas des analystes de la place.

Une ouverture autour de 385 dollars équivaudrait à une perte de capitalisation boursière de plus de 21 milliards de dollars (18,6 milliards d’euros) pour l’avionneur américain.

“Les investisseurs cherchent à savoir si Boeing est responsable d’une manière ou d’une autre”, dit Rick Meckler, associé à Cherry Lane Investments à New Vernon (New Jersey).

Dans l’attente de l’analyse des deux boîtes noires du Boeing d’Ethiopian Airlines, les autorités américaines ont dit lundi aux compagnies aériennes qu’il n’y avait pas de danger à faire voler les 737 MAX 8.

Depuis le crash de dimanche qui a fait 157 morts, au moins sept des 24 analystes de Wall Street qui couvrent Boeing ont revu leur évaluation mais seulement deux ont abaissé leur recommandation et un seul a réduit son objectif de cours, selon les données Refinitiv.

La recommandation à la vente de DZ Bank est la première pour l’avionneur depuis juillet 2017, selon ces mêmes données.

Edward Jones a de son côté abaissé sa recommandation d’”acheter” à “conserver”, en notant que les accidents pourraient se traduire par des coûts additionnels pour le constructeur et quelques reports de commandes.

Buckingham Research a en revanche maintenu son opinion “neutre” et son objectif de cours de 390 dollars, en estimant que les deux catastrophes aériennes n’auront guère d’impact sur les états financiers de Boeing, selon le site thefly.com.

L’opinion médiane de Wall Street reste acheteuse, comme il y a un mois, et l’objectif de cours moyen est un dollar plus haut qu’il y a un mois. (Sruthi Shankar à Bangalore, avec Savio D’Souza, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below