January 25, 2019 / 4:48 PM / in 6 months

Alstom et Siemens ont proposé de nouvelles concessions à l'UE-Bloomberg

25 janvier (Reuters) - Alstom et Siemens ont proposé de nouvelles concessions à la Commission européenne pour tenter d’obtenir son feu vert à leur projet de mariage dans le ferroviaire, rapporte Bloomberg vendredi.

Les deux groupes français et allemand proposent des cessions dans leurs activités de signalisation ainsi que des licences d’exploitation plus longues pour l’utilisation de leurs technologies de train à grande vitesse et ils ont déjà identifié des acquéreurs potentiels, précise Bloomberg.

Alstom, contacté par Reuters, a refusé de s’exprimer sur le sujet.

La date butoir pour la décision de l’exécutif européen est fixée au 18 février mais Reuters a rapporté la semaine dernière que cet avis pourrait être rendu dès le 6 février.

Ce projet de rapprochement, soutenu par les gouvernements français et allemand, est censé créer un champion européen du ferroviaire face au numéro un mondial chinois CRRC mais la Commission européenne a exprimé ses inquiétudes quant aux conséquences d’un tel mariage sur la concurrence.

Reuters a rapporté la semaine dernière que la Commission européenne bloquerait cette fusion sans concessions supplémentaires des deux groupes. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below