January 25, 2019 / 2:38 PM / 4 months ago

LEAD 1-La France sera sortie du glyphosate à 80% en 2021-Guillaume

(Actualisé avec réactions)

PARIS, 25 janvier (Reuters) - La sortie du glyphosate sera réalisée à 80% au 1er janvier 2021, a déclaré vendredi le ministre de l’Agriculture, au lendemain des propos d’Emmanuel Macron admettant qu’il serait “impossible” d’éradiquer totalement l’usage de l’herbicide à cette date.

“Nous, on a dit : ‘on fera tout pour sortir en trois ans’. Maintenant, est-ce qu’on peut dire ‘il n’y aura plus du tout de glyphosate dans trois ans’ ? Impossible”, a dit le président lors d’un débat avec des citoyens, à Bourg-de-Péage (Drôme).

“L’objectif d’Emmanuel Macron de sortie du glyphosate au premier janvier 2021 est l’objectif politique. Nous allons l’atteindre je pense pour 80 % de l’agriculture française”, a précisé sur France 2 Didier Guillaume. “Si nous arrivons plus vite, tant mieux, si nous n’y arrivons pas, le président de la République a toujours dit (que) nous ne laisserons personne sans solution.”

“Mon objectif en tant que ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, c’est d’accompagner la transition de l’agriculture et de faire en sorte qu’on se passe du glyphosate”, a-t-il ajouté

Pour les défenseurs de l’environnement et de l’agriculture biologique, les propos du gouvernement et du chef de l’Etat sont le signe d’un renoncement sur la question des pesticides.

Sortir du glyphosate, “c’est possible !”, déclare la Confédération paysanne dans un communiqué.

“Il suffit que le président se saisisse des propositions de la Confédération paysanne pour permettre la sortie des pesticides et abandonne les outils de communication tel le ‘contrat de solutions’ co-signé par les principales firmes phytopharmaceutiques qui vivent de la vente de ces pesticides”, ajoute le syndicat agricole, dénonçant des produits “qui, année après année font mourir les paysannes et paysans”.

Pour l’association Générations futures, qui considère sur Twitter que le chef de l’Etat a “le renoncement en bandoulière”, ses propos “sonne(nt) comme un renoncement à un réel objectif de sortie du glyphosate qui n’est pas acceptable”.

La Fondation pour la nature et pour l’homme (anciennement fondation Nicolas Hulot) estime pour sa part qu’”Emmanuel Macron trahit ses engagements pour une sortie du glyphosate en 2020”.

“La parole présidentielle ne suffit pas, il faut de toute urgence légiférer pour mettre en oeuvre une sortie rapide des pesticides”, écrit-elle sur Twitter. (Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below