January 22, 2019 / 9:38 AM / 2 months ago

Modération de la demande de crédits dans la zone euro-BCE

FRANCFORT, 22 janvier (Reuters) - Les banques de la zone euro s’attendent à resserrer leurs critères d’octroi de crédits pour les entreprises et les ménages au premier trimestre et elles observent une modération de la demande de prêts, montre l’enquête trimestrielle publiée mardi par la Banque centrale européenne.

La BCE a racheté pour 2.600 milliards d’euros d’obligations sur les quatre dernières années pour faire tomber les coûts d’emprunt à des plus bas records et encourager ainsi le crédit, dans le but de stimuler l’inflation.

Mais l’arrêt fin décembre de son programme d’achat d’actifs fait craindre une remontée des taux d’emprunt au moment où l’économie de la zone euro marque le pas.

“La demande nette de prêts a continué d’augmenter (au quatrième trimestre) mais les banques s’attendent à une modération de la demande sur les trois mois qui suivent”, écrit la BCE dans la présentation de son enquête menée auprès de 147 établissements.

Au quatrième trimestre, les critères d’octroi des prêts hypothécaires et aux entreprises sont restés globalement stables mais ils se sont durcis pour le crédit à la consommation.

Les pressions concurrentielles ont contribué à un assouplissement des conditions d’octroi pour les prêts aux entreprises et au logement, et une moindre perception des risques a permis un assouplissement pour les prêts hypothécaires, précise la BCE.

Mais la tolérance au risque des banques a entraîné un resserrement des conditions pour les prêts aux entreprises, compensant l’effet de la concurrence pour un impact total neutre.

“Compte tenu de la période prolongée pendant laquelle les modalités de crédit ont été assouplies, les conditions de distribution du crédit continuent de soutenir une croissance des prêts”, indique la BCE. “Cette évolution fait suite à un assouplissement net considérable des conditions de crédit depuis 2014.”

Pour le trimestre en cours, les banques anticipent un “léger resserrement des conditions de crédit pour les prêts aux entreprises et les prêts au logement et des conditions globalement inchangées pour le crédit à la consommation et les autres prêts aux ménages”, ajoute la banque centrale. (Balazs Koranyi, Véronique Tison pour le service français, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below