January 21, 2019 / 1:01 PM / in 6 months

Macron tente de charmer les multinationales sous les ors de Versailles

VERSAILLES, Yvelines, 21 janvier (Reuters) - Emmanuel Macron réunit ce lundi plus de 150 chefs d’entreprise, dont de nombreuses multinationales, au château de Versailles (Yvelines) pour les convaincre d’investir en France malgré la crise des “Gilets jaunes”.

Des décisions d’investissements représentant plus de 600 millions d’euros ont été dévoilées à l’occasion de ce deuxième sommet “Choose France”, et d’autres devraient être rapidement actées, a annoncé la présidence de la République.

Après des semaines de manifestations et de violences, le chef de l’Etat assurera ces chefs d’entreprise de sa volonté de continuer à réformer son pays, tout en écoutant les revendications des Français.

“Nous allons continuer à rendre la France plus compétitive et plus attractive”, a-t-on déclaré lundi à l’Elysée. “Nous allons continuer notre agenda de réformes” : Etat et action publique, assurance chômage et retraites notamment.

Ces réformes, assure-t-on dans le même temps, seront influencées par les revendications portées lors du débat national lancé face à la crise des “Gilets jaunes”.

Alors qu’Emmanuel Macron bénéficiait d’un bilan largement applaudi par les milieux économiques internationaux l’an dernier, les violences des dernières semaines ont fait naître des interrogations.

Rien à voir, veut cependant croire la présidence, avec l’incertitude liée au Brexit au Royaume-Uni, où les Français ont ciblé 30 à 50 entreprises - dans l’automobile ou la pharmacie notamment - qu’ils espèrent voir investir en France pour atténuer l’impact de la sortie du pays de l’Union européenne.

MACRON S’ENGAGERA SUR LE CAP DES RÉFORMES

La présidence avait reconnu la semaine dernière qu’”on est dans un moment du quinquennat qui, sur le plan national, est plus difficile et qui nécessite une explication”.

Après un déjeuner autour du Premier ministre, Edouard Philippe, les chefs d’entreprise pourront s’entretenir entre eux ou avec les 24 membres de gouvernement présents - plus de 400 rencontres bilatérales sont programmées - et, pour certains, avec Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

Des ateliers thématiques seront organisés, sur le Brexit par exemple, et l’événement s’achèvera par un dîner avec Emmanuel Macron, qui fera une allocution suivie d’une séance de questions-réponses.

Il présentera les réformes menées depuis son élection et évoquera “ce qui reste à faire”, a dit une source à l’Elysée, ajoutant que “pour des investisseurs et des agents économiques, la stabilité et la prévisibilité sont très importantes” et qu’il faut donc leur donner des assurances.

Près de 120 chefs d’entreprise étrangers ont confirmé leur participation. Seront par exemple présents les numéros un - ou exceptionnellement d’autres dirigeants - de Microsoft, Uber, Snap, Ikea, Cisco, Procter & Gamble, General Electric, JPMorgan , HSBC, Allianz, Bayer, BMW , Daimler, Fujitsu ou Toyota Motor .

Voir aussi :

ENCADRE Plus de E600 mlns d’investissements annoncés pour “Choose France” (Jean-Baptiste Vey à Paris, avec Reuters TV à Versailles, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below