January 15, 2019 / 10:56 AM / 2 months ago

Volkswagen et Ford présentent ce mardi leur alliance élargie

DETROIT, 15 janvier (Reuters) - Volkswagen et Ford Motor doivent présenter mardi une alliance automobile qui leur fera économiser des milliards de dollars en combinant leurs forces pour développer des technologies dans les domaines de la voiture électrique et du véhicule autonome.

Les deux constructeurs, dans le cadre du salon automobile de Detroit, ont programmé une conférence téléphonique à 8h30 heure locale (13h30 GMT) pour fournir une mise à jour sur leur proposition de partenariat.

Ces derniers mois, ils ont discuté de leur coopération dans les fourgonnettes et autres véhicules utilitaires, en disant qu’une alliance élargie n’irait pas jusqu’à une fusion ou une prise de participation.

VW et Ford souhaitent coopérer plus étroitement du fait des tensions commerciales qui obligent les groupes automobiles à repenser la manière dont ils construisent les véhicules destinés à leurs différents marchés, l’Europe, les Etats-Unis et la Chine, et des coûts de développement élevés pour respecter les normes plus strictes en matière d’émissions polluantes.

Le ralentissement des principaux marchés automobiles, Chine et Etats-Unis, ont accentué la nécessité de réduire les coûts.

L’alliance, selon des sources, devrait inclure la mise en commun des ressources technologiques dans la voiture autonome et un investissement de Volkswagen dans cette activité de Ford, ainsi que l’accès de Ford à la plate-forme de véhicules électriques MEB de VW.

Le président du directoire de VW Herbert Diess a confirmé lundi à Detroit que l’alliance permettrait au groupe allemand d’accéder à la plate-forme de camionnettes Ranger de Ford.

Le rapprochement avec Volkswagen est un pari de taille pour le PDG de Ford Jim Hackett, alors que certains analystes et investisseurs ont déploré des performances boursières décevantes et un manque de précisions sur la restructuration à 11 milliards de dollars annoncée par le groupe américain.

Ford a annoncé la semaine dernière qu’il supprimerait des milliers d’emplois, cesserait l’assemblage des véhicules les moins rentables et qu’il envisageait de fermer des usines dans le cadre du redressement de ses activités européennes non rentables. (Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below