January 8, 2019 / 2:48 PM / 5 months ago

LEAD 2-Record de livraisons pour Boeing, objectif en vue pour Airbus

(Actualisé avec annonce de Boeing et communiqué d’Airbus)

par Tim Hepher

PARIS, 8 janvier (Reuters) - Boeing a livré 806 avions en 2018, un record annoncé mardi qui devrait lui permettre de conserver pour une septième année consécutive son statut de premier constructeur mondial devant Airbus.

Ce dernier publiera ses propres statistiques de livraisons et de commandes mercredi après la clôture des marchés mais il a déjà annoncé mardi avoir atteint son objectif de 800 appareils livrés, selon des données en cours de vérification, confirmant ainsi des informations de Reuters.

Pour Boeing, le nombre de livraisons est inférieur à son objectif situé dans une fourchette de 810 à 815 unités.

L’action de l’avionneur américain gagne néanmoins 2,7% vers 16h40 GMT à Wall Street, plus forte hausse de l’indice Dow Jones (+0,37%).

A Paris, le titre Airbus a fini sur un gain de 3,7% à 86,65 euros, plus forte hausse de l’indice de la zone euro EuroStoxx50 (+0,7%) et deuxième plus forte hausse du CAC40 (+1,15%).

Boeing devrait aussi devancer Airbus en termes de commandes nettes, soit hors annulations intervenues dans l’année, avec 893 appareils commandés.

Airbus en était à 380 commandes nettes fin novembre. Il a depuis confirmé des accords portant sur 220 appareils supplémentaires.

AIRBUS INTÈGRE LES CHIFFRES DE L’EX-CSERIES DE BOMBARDIER

D’après des sources du secteur aéronautique, le constructeur européen a aussi signé des contrats, qui n’ont pas encore été officialisés, portant au total sur 150 avions avec des sociétés asiatiques de location. Boeing a lui aussi profité de la demande chinoise en fin d’année.

Les commandes d’Airbus intègrent cependant les 120 de l’ancien CSeries, le programme d’aviation civile du canadien Bombardier repris l’an dernier par l’avionneur européen, qui l’a rebaptisé A220.

Boeing et Airbus affichent ainsi des commandes en baisse par rapport à 2017, les compagnies aériennes se montrant prudentes face aux tensions commerciales et au ralentissement de l’économie mondiale.

Concernant les livraisons, deux sources proches du dossier ont dit à Reuters qu’Airbus avait réussi à éviter l’affront d’un premier échec après avoir toujours atteint son objectif annuel depuis sa création.

Le nombre provisoire de 800 constitue un record européen et représente une hausse de 9% par rapport à 2017. Il est certes le fruit des efforts frénétiques déployés par l’avionneur européen pour rattraper le temps perdu à cause notamment de retards de moteurs mais il est aussi gonflé par les 18 exemplaires de l’A220.

Airbus a pourtant suscité des inquiétudes récemment après avoir abaissé à l’automne ses objectifs annuels de livraison et de génération de trésorerie pour 2018 après des retards de livraisons de moteurs pour l’A320neo et l’A330neo.

Le niveau des commandes nettes par rapport aux livraisons est un indicateur important de l’activité future face aux inquiétudes sur un éventuel retournement du cycle dans le secteur aérien. (Avec Ankit Ajmera à Bangalore Benoit Van Overstraeten et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below