December 21, 2018 / 4:44 PM / 5 months ago

GESTION-Sorties massives sur les actions, toujours pas de signal d'achat-BAML

    PARIS, 21 décembre (Reuters) - Les fonds d'investissement
collectifs investis en actions ont encore enregistré des
dégagements massifs au cours de la semaine au 19 décembre, à
hauteur de 8,3 milliards de dollars, dans un contexte de
poursuites des turbulences sur les Bourses mondiales, montre une
étude publiée vendredi par Bank of America Merrill Lynch Global
Research, qui souligne que les flux ne donnent pas encore un
signal d'achat sur les actifs risqués. 
    Les fonds obligataires n'ont que très partiellement
bénéficié de ces dégagements, enregistrant des sorties nettes
comme sur 12 des 13 dernières semaines, à hauteur de 10,1
milliards de dollars (8,85 milliards d'euros) sur la période.
    Seuls ceux dédiés aux obligations souveraines ont tiré leur
épingle du jeu avec des entrées nettes de cinq milliards de
dollars. 
    Les fonds spécialisés sur les métaux précieux,
principalement l'or, traditionnelle valeur refuge, ont aussi
bénéficié d'une collecte nette, à hauteur de 400 millions de
dollars, selon cette étude hebdomadaire qui reprend des données
d'EPFR Global, société de recherche spécialisée dans le suivi
des flux de souscription des grandes sociétés internationales de
gestion.
    Au sein des fonds actions, les dégagements ont atteint 4,4
milliards de dollars sur ceux investis en valeurs américaines et
5,4 milliards sur ceux dédiés aux valeurs européennes, le
quatrième des montants de sorties nettes hebdomadaires les plus
élevés enregistrés depuis qu'EPFR compile ces données. 
    Les fonds en actions japonaises ont en revanche enregistré
une collecte nette de 1,7 milliard de dollars et ceux en actions
émergentes ont bénéficié d'entrées nettes pour la dixième
semaine consécutive, à hauteur de 4,5 milliards. 
    Au vu des flux de la semaine écoulée, les analystes de
Merrill Lynch notent que l'indicateur "Bull & Bear", destiné à
identifier les signaux d'entrée ou au contraire de sortie sur
les marchés d'actifs risqués, reste proche d'une zone d'achat
mais sans y être encore entré. 
    Les flux entrants sur les marchés émergents et la hausse du
poids du cash dans les allocations d'actifs des gérants
empêchent le basculement en zone d'achat, expliquent-ils. 
    A 2,5, cet indicateur synthétique développé par la banque
d'investissement sur le sentiment des investisseurs au vu de
l'orientation de leurs flux de placements, qui évolue sur une
échelle de 0 à 10, se rapproche du niveau de 2,0 qui constitue
un signal d'achat.
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):
 
                        Semaine au 19       2018
                          décembre       
 Actions                    -8,3           65,79
                                         
 Obligataires               -10,1          -23,85
                                         
 Monétaires                -36,96          +62,84
                                         
 Matières premières         +0,64          -1,49
                                         
 

 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand)
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below