December 21, 2018 / 7:33 AM / 9 months ago

Japon-Un budget record qui veut amortir la hausse de la TVA

* Beaucoup dépenser pour amortir le choc de la TVA

* Une réforme fiscale qui se retrouve repoussée

* Abe compte sur la croissance

* Et ce pour emprunter moins et augmenter les recettes

par Tetsushi Kajimoto

TOKYO, 21 décembre (Reuters) - Le gouvernement japonais a approuvé vendredi un projet de budget représentant pour l’an prochain l’équivalent de près de 800 milliards d’euros, un montant record qui s’explique par une augmentation des dépenses censée compenser une hausse de la TVA et qui semble montrer que la réforme budgétaire n’est plus à l’ordre du jour.

Le montant total pour l’exercice commençant le 1er avril prochain est de 101.500 milliards de yens (795,64 milliards d’euros), alimenté par une augmentation des dépenses dans la santé, les travaux publics et la défense, a précisé le ministère des Finances vendredi.

Pour l’exercice 2018, le budget d’origine représentait 97.700 milliards de yens et cela fait sept exercices d’affilée que le budget de l’Etat nippon déroule des records, le vieillissement de la population entraînant une hausse permanente des dépenses de santé.

Le projet de Loi de finances, que la Diète doit approuver d’ici avril, souligne la volonté du Premier ministre Shinzo Abe de dépenser beaucoup pour éviter que ne se répète la récession causée par la hausse de la TVA d’avril 2014, dont le taux était passé de 5% à 8%.

Abe a repoussé par deux fois l’augmentation prévue à 10% mais il s’est décidé à l’appliquer en octobre 2019 tout en prenant “plus de mesures qu’il n’en faut” pour amortir son impact et éviter une flambée de la demande avant la hausse puis une chute libre après.

“Le gouvernement Abe va trop loin dans la dépense pour soulager la peine causée par la hausse de la TVA”, dit Koya Miyamae, économiste de SMBC Nikko Securities. “Il crée peut-être aussi un précédent, à savoir dépenser plus à chaque fois que la TVA augmente; cela ne peut que repousser la réforme même si la TVA augmente encore”.

Sur l’enveloppe budgétaire totale, une somme de 2.000 milliards de yens sera consacrée aux mesures d’amortissement de la hausse de la TVA, que cela soit des grands travaux ou des bons d’achat pour les revenus les plus bas.

Si l’on prend en compte les collectifs budgétaire de l’exercice courant, les dépenses d’amortissement atteindraient 6.500 milliards de yens, dépassant largement le supplément de recettes fiscales de 5.600 milliards de yens attendu de la hausse de la TVA, ajoute Miyamae.

ASO SALUE UN BUDGET PERTINENT

Le gouvernement a adopté la semaine dernière une révision du code des impôts qui a permis de dégager 167 milliards de yens d’avantages fiscaux accordés pour l’achat de voitures neuves ou de logements, là encore pour atténuer la hausse de la TVA.

“Nous avons réussi avec ce budget à répondre à la fois aux besoins de relance économique et de consolidation budgétaire”, a déclaré à la presse le ministre des Finances Taro Aso.

Abe a promis d’ouvrir le robinet budgétaire durant les deux prochaines années, ce qui risque d’alourdir une dette publique qui représente plus du double d’un PIB de 5.000 milliards de dollars et qui est la plus élevée des grandes puissances économiques.

C’est pourquoi le gouvernement risque d’avoir beaucoup de mal à atteindre son objectif d’un excédent primaire, c’est-à-dire hors emprunts nouveaux et service de la dette existante, d’ici la fin de l’exercice 2025-2026, le 31 mars de cette dernière année.

Tokyo a également adopté vendredi un collectif budgétaire pour l’exercice 2018-2019, de l’ordre de 3.000 milliards de yens, destiné aux grands travaux et au bâtiment.

Abe compte sur la croissance pour augmenter les recettes fiscales afin de réduire les besoins d’emprunt et sur la politique ultra-accommodante de la Banque du Japon (BoJ) pour réduire le coût du service d’une dette énorme.

Tokyo table sur des recettes fiscales records de l’ordre de 62.500 milliards de yens sur l’exercice budgétaire à venir grâce à la croissance et à la hausse de la TVA.

Le gouvernement compte ainsi emprunter moins pour la neuvième année d’affilée, soit 32.700 milliards de yens environ. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below