December 20, 2018 / 9:46 AM / in 5 months

Le parquet de Tokyo fait appel de la fin de détention de Ghosn

TOKYO, 20 décembre (Reuters) - Le parquet de Tokyo a fait appel de la décision de ne pas prolonger la détention de Carlos Ghosn et de Greg Kelly, a annoncé jeudi un tribunal de la capitale japonaise.

Le refus de prolonger l’incarcération de l’ancien président de Nissan était inattendue et pourrait entraîner une remise en liberté rapide, contre versement d’une caution, du PDG de Renault.

Carlos Ghosn a été arrêté au Japon le 19 novembre pour des soupçons de malversations financières chez le constructeur automobile japonais.

Il a été inculpé le 10 décembre à l’issue d’une première période de détention pour ne pas avoir déclaré l’intégralité de sa rémunération versée par Nissan entre 2010 et 2015. Le même jour, l’enquête a été élargie aux trois années suivantes, entraînant immédiatement une nouvelle mise en détention, pour une durée de 10 jours cette fois.

Le parquet a refusé de s’exprimer sur une éventuelle inculpation portant sur la période 2015-2018.

Incarcéré également, Greg Kelly, ex-administrateur de Nissan, est soupçonné de complicité avec Carlos Ghosn.

La décision du tribunal de Tokyo a été une surprise, tant il est rare au Japon que des suspects clamant leur innocence bénéficient d’une remise en liberté sous caution. (Malcom Foster Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below