December 19, 2018 / 8:10 PM / 9 months ago

LEAD 1-Talc-J&J échoue à faire infirmer une condamnation, va faire appel

(Actualisé avec la réaction de Johnson & Johnson)

19 décembre (Reuters) - Johnson & Johnson a échoué dans ses démarches visant à faire infirmer un verdict condamnant le conglomérat de la santé américain à verser un montant record de 4,69 milliards de dollars (4,10 milliards d’euros) à 22 femmes, qui affirment que des produits à base de talc, y compris une poudre pour bébé, contiennent de l’amiante et sont à l’origine de leur cancer des ovaires.

Selon des document de justice, le juge Rex Burlison de St.Louis (Missouri) a rejeté la requête du groupe, mais les arguments détaillés à l’appui de sa décision n’étaient pas disponibles dans l’immédiat.

A la suite de cette information, le titre J&J s’est retourné à la baisse et perdait 1,17% à 128,89 dollars vers 20h00 GMT, accusant l’une des plus fortes baisses d’un Dow Jones en recul de 1,55%.

Dans un communiqué, J&J note que la requête soumise au juge Rex Burlison n’était qu’une étape formelle avant le dépôt d’un appel auprès de la cour d’appel du Missouri.

“Le même juge a rejeté des requêtes similaires associées à de précédents verdicts de son tribunal qui, en fin de compte, furent annulées par le cour d’appel. Nous avons bon espoir de voir cette décision du juge être également annulée en appel”, poursuit le groupe.

Les avocats des femmes à l’origine de la procédure n’ont pas répondu dans l’immédiat à une demande de commentaire.

J&J, qui dément toute trace d’amiante dans ses produits et rejette les accusations selon lesquelles ceux-ci provoquent des cancers, fait face à quelque 9.000 litiges sur ce dossier. Le groupe affirme que des études sur plusieurs décennies montrent que son talc est sûr et il a effectivement réussi en appel à renverser de précédents verdicts sur des arguments juridiques techniques.

Reuters a rapporté vendredi que Johnson & Johnson savait depuis des décennies que son talc pour bébé contenait de l’amiante.

Cette information avait entraîné ce jour là une chute de 10% de l’action qui, en tenant compte de la nouvelle baisse de ce mercredi, accuse un repli de 7,8% depuis le début de l’année contre une progression de quelque 4,5% de l’indice S&P regroupant les valeurs pharmaceutiques sur la période. (Tina Bellon, avec la contribution de Manas Mishra à Bangalore, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below