December 12, 2018 / 4:55 PM / 5 months ago

LEAD 2-Rome prévoit désormais un déficit budgétaire à 2,04% du PIB

(Actualisé avec Conte)

par Giuseppe Fonte

ROME/BRUXELLES, 12 décembre (Reuters) - Le gouvernement italien prévoit désormais de contenir son déficit budgétaire à 2,04% du produit intérieur brut (PIB) l’an prochain et s’attend à ce que la Commission européenne valide cette proposition, a déclaré mercredi le président du Conseil, Giuseppe Conte.

“Le nouveau déficit (prévisionnel) est à 2,04%”, a dit le chef du gouvernement à la presse après une rencontre avec le président de la Commission, Jean-Claude Juncker.

Cette proposition “a été jugée importante et significative”, a-t-il ajouté, disant s’attendre à une réponse “positive”.

Le projet de budget initial soumis par Rome à la Commission prévoyait un creusement du déficit à 2,4% du PIB l’an prochain; la Commission l’a rejeté le mois dernier et a lancé un processus disciplinaire susceptible d’aboutir à des sanctions contre l’Italie pour “déficit excessif”.

Le président du Conseil Giuseppe Conte s’est rendu à Bruxelles pour rencontrer Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, afin d’y évoquer le projet de loi de Finances de 2019 qui prévoyait au départ un déficit de 2,4% du PIB, auquel l’exécutif européen a opposé une fin de non recevoir, contre 1,8% anticipé pour cette année.

Une source gouvernementale avait dit mardi à Reuters que les deux partis de la coalition ne voulaient pas ramener l’objectif de déficit en-deçà de 2,2% du PIB, tandis que le quotidien La Repubblica écrivait ce matin que Rome n’avait pas l’intention de ramener le déficit en dessous de 2,1%.

Matteo Salvini, chef de la Ligue et vice-président du Conseil, a dit ce mercredi qu’il était certain qu’une solution pouvait être trouvée, ajoutant que la France, après les annonces du président Emmanuel Macron à la suite de la contestation des “Gilets jaunes”, se trouvait à présent dans une situation budgétaire identique à celle de l’Italie.

Selon le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, le déficit public de la France pourrait déraper de 0,5 point de PIB en 2019 pour atteindre environ 3,4%, nettement au-delà de la limite européenne.

“Je crois au bon sens et je n’imagine pas une seconde que les demandes de plusieurs milliards d’euros de Macron seront ignorées alors que l’Italie sera scrutée au plus près”, a dit Salvini à la presse, durant une visite officielle en Israël.

Mais les situations budgétaires de la France et de l’Italie ne sont pas comparables, l’Italie violant les critères de l’Union européenne “depuis des années”, a déclaré mercredi Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

Salvini a répliqué à Moscovici depuis Jérusalem en déclarant: “A la lumière des propos tenus par un commissaire européen qui dit que la France peut faire ce qui lui plaît, je commence à en avoir par dessus la tête du deux poids deux mesures”.

La Repubblica écrit également mercredi que si l’UE appliquait une procédure disciplinaire à l’Italie au sujet de son budget, la Ligue envisagerait de pousser à des élections anticipées en mars.

Ce que Salvini a démenti fermement. “Le gouvernement restera en place cinq ans”, a-t-il dit. (Angelo Amante, Crispian Balmer et Giselda Vagnoni à Rome, Hans Seidenstücker à Francfort, Giulia Segreti, avec Francesco Guaracsio à Bruxelles, Wilfrid Exbrayat, Marc Angrand et Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below