December 7, 2018 / 1:37 AM / 3 days ago

Huawei et ZTE vont être exclus des marchés publics japonais-sources

(Ajoute lien)

TOKYO, 7 décembre (Reuters) - Le Japon prévoit d’interdire l’accès des équipementiers télécoms chinois Huawei et ZTE à ses marchés publics, a-t-on appris vendredi auprès de deux sources au courant du dossier.

Selon le journal Yomiuri, qui a rapporté l’information en premier lieu, le gouvernement japonais prévoit de modifier sa règlementation interne dès lundi dans le but d’empêcher des cyberattaques et le vol de renseignements.

Les agences américaines du renseignement estiment que Huawei est lié au gouvernement chinois et que son équipement pourrait contenir des accès cachés pour permettre une utilisation par les services d’espionnage chinois.

La directrice financière de Huawei a été arrêtée au début du mois au Canada sur demande des autorités américaines. Meng Wanzhou a été interpellée dans le cadre d’une enquête américaine sur un montage bancaire permettant d’échapper aux sanctions US contre l’Iran, a-t-on indiqué jeudi de sources proches du dossier.

En août dernier, la Nouvelle-Zélande et l’Australie, craignant une éventuelle ingérence de la Chine dans leurs infrastructures de communications, ont demandé aux opérateurs télécoms de ne pas utiliser les équipements de Huawei dans les nouveaux réseaux de téléphonie mobile 5G.

ECLAIRAGE-Huawei, un géant chinois des télécoms frappé de soupçons :

Yoshiyasu Shida, Kaori Kaneko; Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below