December 6, 2018 / 12:01 PM / 5 days ago

LEAD 1-Italie-La Ligue s'oppose à une forte baisse du déficit, cite les "gilets jaunes"

(Citations, précisions)

ROME, 6 décembre (Reuters) - La Ligue, au pouvoir à Rome avec le Mouvement 5 Etoiles, s’oppose à une forte baisse du déficit italien et s’appuie sur l’exemple français des “gilets jaunes” pour mettre en garde Bruxelles contre le risque de mécontentement social et pour défendre une politique économique expansionniste, a-t-on appris jeudi de sources politiques à Rome.

La Commission européenne rejette le projet de budget présenté par la Ligue et le M5S, qui fixe pour l’instant l’objectif de déficit de l’an prochain à 2,4% du PIB, contre 1,8% cette année, estimant que ce projet rompt les précédents engagements de Rome en matière de réduction de la dette publique.

Mais la Ligue n’est prête à accepter qu’une légère réduction de l’objectif de déficit budgétaire de l’Italie pour 2019 - à 2,2% du produit intérieur brut - afin de satisfaire Bruxelles, dit-on de sources politiques.

“Nous ne devrions rien accepter en dessous de 2,2%, et seulement si la Commission accepte d’abandonner toutes les mesures disciplinaires contre nous”, a déclaré un responsable de la Ligue proche du co-vice-président du Conseil et chef de file du parti d’extrême droite Matteo Salvini.

Le M5S est prêt à envisager 2,1% du PIB, mais pas moins, ajoute-t-on de sources proches de la coalition. “2,1% serait un bon compromis (...) mais Salvini insiste pour qu’on ne descende pas en dessous de 2,2%”, a dit un responsable du M5S.

Deux responsables de la Ligue estiment que les concessions du gouvernement français face au mouvement des “gilets jaunes” vont probablement conduire Paris à dépasser les limites fixées par l’UE et permettre à Rome de défendre son budget expansionniste.

La Commission devrait veiller à ne pas promouvoir des politiques d’austérité face à la montée des tensions sociales, déclarent ces deux sources.

Le ministre français de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a assuré que les comptes publics seraient “tenus” malgré l’abandon de la hausse de la taxe carbone.

La Commission a préparé une procédure dite “de déficit excessif” contre l’Italie, qui pourrait déboucher sur des amendes. Le vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis, a réclamé lundi des modifications majeures du projet de budget italien.

Le gouvernement italien est sur le bon chemin et a commencé à présenter des mesures qui permettent de réduire le déficit et la dette mais doit encore faire des efforts, a déclaré jeudi le commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici. (Giuseppe Fonte et Gavin Jones Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below