December 6, 2018 / 8:45 AM / 8 days ago

Kuroda (BoJ) écarte toute hausse de taux à court terme

* Les risques pour l’économie orientés à la baisse -Kuroda

* Une hausse de taux pourrait retarder l’inflation à 2%

* Pas besoin d’annoncer la stratégie de sortie pour le moment

* La BoJ a les outils de soutien mais le statu quo devrait suffire

par Leika Kihara

TOKYO, 6 décembre (Reuters) - Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a écarté jeudi l’éventualité d’un relèvement des taux d’intérêt à court terme, en soulignant qu’une telle décision, qui viserait à augmenter la marge de manoeuvre de la banque centrale pour l’avenir, pourrait retarder la réalisation de son objectif de 2% d’inflation.

Vu la faiblesse de l’inflation et les divers risques auxquels est confrontée l’économie, la BoJ doit maintenir sa politique de soutien massif à la croissance, a-t-il dit.

“Les risques pour l’économie japonaise sont orientés en baisse. Nous devons accorder une attention particulière aux évolutions protectionnistes telles que le conflit commercial sino-américain”, a ajouté le gouverneur de l’institution.

“Relever les taux d’intérêt maintenant pour créer une marge de manoeuvre en cas de futur retournement économique risquerait de retarder la réalisation de notre objectif d’inflation.”

Une inflation résolument morose a obligé la BoJ à maintenir son programme de soutien massif à l’économie malgré son coût de plus en plus lourd, notamment pour les banques dont les profits souffrent des taux d’intérêt proches de zéro depuis des années.

Haruhiko Kuroda a dit que la BoJ sortirait “bien sûr” de sa politique ultra-accommodante lorsque l’inflation se rapprocherait de son objectif de 2%. Mais il a ajouté qu’il serait prématuré de révéler aujourd’hui la stratégie de sortie.

Dans le cadre d’une politique dite de contrôle de la courbe des taux, la banque du Japon guide les taux d’intérêt à court terme vers +0,1% et les taux à long terme à zéro.

Alors que l’inflation montre peu de signes d’accélération, la priorité serait de prolonger la reprise assez longtemps pour qu’elle favorise le mouvement de hausse des salaires et des prix, a poursuivi le gouverneur de l’institution.

“Nous avons l’intention de maintenir des taux bas pendant une période relativement longue puisque l’inflation n’est qu’à environ 1%” et que plusieurs incertitudes pèsent sur l’économie et les prix, a-t-il dit.

L’économie japonaise s’est contractée au troisième trimestre et certains analystes s’attendent à ce que le rebond du trimestre en cours soit moins fort que prévu en raison de la montée du protectionnisme et d’une faible demande mondiale. (Juliette Rouillon pour le service français, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below