December 5, 2018 / 4:14 PM / 12 days ago

Nouvelle Route de la soie-Pékin et Lisbonne renforcent leur coopération

LISBONNE, 5 décembre (Reuters) - La Chine et le Portugal ont signé un accord de coopération dans le cadre de la Nouvelle Route de la soie, vaste projet de développement des liens terrestres et maritimes entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe, à l’occasion de la visite à Lisbonne du président Xi Jinping.

Cette visite de deux jours, qui s’achevait mercredi, lui a permis d’asseoir une présence déjà conséquente au Portugal, où Pékin a déjà investi dans des secteurs qui vont de la banque à l’énergie. Ces investissements ont été bien accueillis, alors que les partenaires européens de Lisbonne font preuve de prudence face aux acquisitions chinoises.

La position géographique du Portugal en fait le point le plus proche pour les navires à destination de l’Europe qui empruntent le canal de Panama.

Dans un communiqué commun, les deux pays promettent de continuer à encourager les investissements croisés.

Le protocole d’accord sur la Nouvelle route de la soie concerne de nombreux secteurs dont le numérique et la mobilité électrique, a fait savoir le Premier ministre portugais Antonio Costa.

L’agence de promotion des exportations portugaises AICEP et le groupe chinois d’import-export COFCO, qui est également présent dans les transports, se sont par ailleurs entendus sur la construction d’un centre mondial de services partagés dans le port de Matosinhos, près de Porto.

D’autres accords tels que la mise au point de micro-satellites pour l’agriculture, la pêche et de l’océanographie, ou le développement des réseaux 5G au Portugal, confié au chinois Huawei et à la société de télécommunication Altice, ont été confirmés.

Les entreprises chinoises ont investi environ dix milliards d’euros au Portugal ces dernières années, ce qui en fait l’un des principaux bénéficiaires des investissements chinois en Europe.

Le groupe public China Three Gorges (CTG) a proposé en mai de racheter la compagnie d’électricité EDP, la plus grande entreprise portugaise en termes de capitalisation, dont il possède déjà 23%.

Xi Jinping n’a pas évoqué cette offre lors de sa visite. (Sergio Goncalves et Catarina Demony, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below