December 4, 2018 / 8:36 PM / 8 days ago

L'Italie envisage de nouvelles privatisations pour réduire sa dette

ROME, 4 décembre (Reuters) - Le gouvernement italien envisage de procéder à des privatisations supplémentaires l’année prochaine pour réduire sa dette et trouver un terrain d’entente avec la Commission européenne sur son objectif de déficit budgétaire 2019, a annoncé mardi le ministre de l’Economie, Giovanni Tria.

Rome a dit espérer que les privatisations lui rapporteraient jusqu’à 1% de son produit intérieur brut (PIB) l’an prochain. Les nouvelles pistes à l’étude viendraient en complément de cette somme, a précisé Giovanni Tria devant la chambre basse du Parlement.

Le gouvernement a apporté des changements à son projet de budget 2019 en y incluant l’éventualité de telles privatisations pour “apporter une sorte de garantie” que la dette diminuera, a-t-il expliqué.

Le projet de budget italien initial prévoyait un déficit de 2,4% du PIB, trois fois supérieur à l’engagement pris par le précédent gouvernement auprès de Bruxelles, ce qui a poussé la Commission européenne a recommander l’ouverture d’une procédure disciplinaire.

Giuseppe Fonte Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below