December 3, 2018 / 10:09 AM / 10 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 10H00 GMT (03/12)

APRÈS LE CHAOS À PARIS, LE GOUVERNEMENT CHERCHE LA PARADE

PARIS - Le gouvernement va proposer la tenue d’un débat mercredi à l’Assemblée nationale et jeudi au Sénat après les violences qui ont entaché la manifestation des “Gilets jaunes” samedi à Paris, et annoncera des “mesures” avant la concertation territoriale promise par Emmanuel Macron, a indiqué Matignon.

“A la demande du président de la République, et suite aux événements survenus dans la journée de samedi”, Edouard Philippe “recevra mardi après-midi les membres du collectif des Gilets Jaunes ayant sollicité un rendez-vous”, peut-on lire dans un communiqué. “Mercredi à l’Assemblée nationale, jeudi au Sénat, le Gouvernement proposera la tenue d’un débat, en application de l’article 50-1 de la Constitution.”

“L’ensemble des consultations, ainsi que celles ayant eu lieu la semaine dernière, conduiront le Premier ministre à annoncer les mesures destinées à permettre le déroulement serein de la concertation décentralisée souhaitée par le président de la République, et à assurer le maintien de l’ordre et le respect de la loi”, a précisé Matignon.

L’exécutif a exclu d’instaurer à ce stade l’état d’urgence au lendemain des violences survenues en marge de manifestations de “Gilets jaunes” d’une ampleur inédite depuis les émeutes dans les banlieues en 2005.

Les scènes de chaos observées samedi dans les quartiers chic de Paris ont poussé Emmanuel Macron à organiser une réunion de crise à l’Elysée, où ont été conviés le chef du gouvernement, Edouard Philippe, et les ministres en première ligne.

CASTANER ET NUNEZ ENTENDU CE LUNDI À L’ASSEMBLÉE

PARIS - Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et son secrétaire d’Etat Laurent Nunez seront entendus ce lundi par la commission des lois de l’Assemblée nationale, deux jours après des violences en marge des manifestations de “Gilets jaunes”.

Cette audition, ouverte à la presse, aura lieu à 20h00 (19h00 GMT), précise la commission dans un communiqué.

LE PS MENACE DE SE JOINDRE À UNE MOTION DE CENSURE

PARIS - Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, a brandi lundi la menace d’une motion de censure contre le gouvernement si celui-ci n’accède pas à la demande d’organiser des états généraux pour résoudre la crise des “Gilets jaunes”.

A eux seuls, les députés socialistes ne sont pas assez nombreux pour déposer une telle motion mais ils pourraient se joindre aux groupes du Parti communiste et de La France insoumise pour atteindre les 58 signatures requises.

DES DÉPÔTS DE CARBURANT BLOQUÉS, 75 STATIONS TOTAL À SEC

PARIS - Onze dépôts importants de carburant exploités par Total étaient bloqués lundi et 75 stations-service sur les 2.200 appartenant au groupe pétrolier étaient à sec, a fait savoir un porte-parole, qui a fait état de nombreux barrages.

Des dépôts connaissent toujours des perturbations liées au mouvement des “Gilets Jaunes”, opposés à la hausse des taxes sur l’essence et le diesel.

Le rond-point d’accès au dépôt pétrolier de Donges (Loire-Atlantique) a été libéré lundi matin par les gendarmes, après avoir été occupé pendant quelques heures par des manifestants.

LE MAIRE PLAIDE POUR UNE ACCÉLÉRATION DE LA BAISSE DES IMPÔTS PARIS - Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a appelé à une accélération de la baisse des impôts pour répondre à la “crise sociale et démocratique” aux “racines profondes” exprimée par le mouvement des “Gilets jaunes”.

Si le gouvernement a engagé une politique économique “qui doit nous permettre de mieux rémunérer le travail”, “on ne doit pas reprendre d’une main ce qui a été donné de l’autre à ceux qui travaillent”, a-t-il déclaré lors d’un point de presse.

“Par conséquent, maintenant il faut accélérer la baisse des impôts” et donc “accélérer la baisse de la dépense publique”, a poursuivi Bruno Le Maire, qui s’exprimait aux côtés de sa secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher et du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne.

—-

CIUDADANOS EXCLUT DE S’ALLIER AUX SOCIALISTES EN ANDALOUSIE

MADRID - Les centristes de Ciudadanos ont exclu de former une coalition avec les socialistes du PSOE dans le futur parlement d’Andalousie où siègeront 12 élus du parti d’extrême droite Vox qui a réussi une percée spectaculaire lors des élections régionales dimanche.

Juan Marin, chef de file de Ciudadanos en Andalousie, a annoncé sur une radio nationale qu’il briguerait la présidence de la région. Son parti compte 21 élus sur les 109 sièges de l’assemblée locale.

Les socialistes restent le premier parti de cette région du sud de l’Espagne avec 33 élus mais ils ont vu leur influence nettement réduite lors de ce scrutin.

—-

CLIMAT-OUVERTURE DE LA COP24 À KATOWICE EN POLOGNE

KATOWICE, Pologne - Les représentants de près de deux cents pays se sont retrouvés dimanche à Katowice en Pologne pour deux semaines de discussions dans le cadre de la COP24 destinée à surmonter les divergences politiques afin de lutter contre le réchauffement climatique en réduisant le recours aux énergies fossiles.

Ce rendez-vous annuel, organisé dans une ville située au coeur du bassin minier polonais, ne devrait pas être marqué par des avancées significatives malgré la publication récente de plusieurs rapports alarmistes sur les émissions de gaz à effet de serre.

Depuis la COP21 et l’Accord de Paris sur le climat, l’ambiance politique a fortement changé et la fragile unité qui avait prévalu en décembre 2015 ne semble plus être de mise trois ans plus tard.

La France et la Chine ont promis vendredi de faire front commun sur les questions climatiques.

—-

TRUMP ÉVOQUE UNE BAISSE DES DROITS CHINOIS SUR L’AUTOMOBILE

WASHINGTON/SHANGHAI - Le président américain Donald Trump a assuré que la Chine s’était engagée à abaisser puis à éliminer les droits de douane pesant sur les importations de voitures fabriquées aux Etats-Unis, récemment portés à 40% par Pékin, une annonce qui fait bondir le secteur automobile européen lundi en Bourse.

Le secteur automobile bénéficie également de l’apaisement des relations commerciales sino-américaines après un entretien entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping samedi en marge du G20 à Buenos Aires.

Dans la foulée de cette rencontre, les Etats-Unis et la Chine se sont engagés à ne pas imposer de nouveaux droits de douane et à trouver un accord sur le commerce d’ici à 90 jours.

—-

L’HOMME D’AFFAIRES BELGE ALBERT FRÈRE EST MORT

BRUXELLES - L’homme d’affaires belge Albert Frère, réputé pour ses investissements avisés, notamment dans de grandes entreprises françaises, est mort lundi à l’âge de 92 ans, a annoncé sa holding, le Groupe Bruxelles Lambert.

Albert Frère, qui a commencé sa carrière en tant que marchand de clous autour de la ville wallonne de Charleroi (Hainaut) après la Deuxième Guerre mondiale avant de devenir l’homme le plus riche de Belgique, est apparu sur le devant de la scène financière au début des années 1980, notamment à la faveur de la vague de nationalisations alors décidée par le pouvoir socialiste en France.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below