November 30, 2018 / 12:00 PM / 17 days ago

Le PIB italien s'est contracté de 0,1% au 3e trimestre

30 novembre (Reuters) - L’activité économique de l’Italie s’est contractée au troisième trimestre pour la première fois en quatre ans en raison d’une baisse de la demande intérieure, a annoncé vendredi le bureau national de la statistique Istat.

Le produit intérieur brut (PIB) italien a reculé de 0,1% par rapport au trimestre précédent, alors qu’une première estimation l’avait donné inchangé.

Il s’agit de la première contraction enregistrée depuis le second trimestre de 2014, a indiqué l’Istat.

En rythme annuel, le PIB de l’Italie a progressé de 0,7%, contre une précédente estimation de +0,8% donnée il y a un mois.

La faiblesse de l’économie italienne s’explique en premier lieu par le repli de la demande intérieure: les dépenses des ménages ont baissé de 0,1% au troisième trimestre par rapport au précédent et les investissements ont reculé de 1,1%.

Au deuxième trimestre, la croissance du PIB de l’Italie était ressortie à 0,2% par rapport aux trois premiers mois de l’année et à 1,2% en rythme annuel.

Le mois dernier, le gouvernement de coalition, en place depuis juin, a abaissé son objectif de croissance pour 2018 à 1,2% contre une prévision de 1,5% pour l’administration précédente en avril.

Au vu des chiffres de croissance du troisième trimestre, il faudrait une forte reprise de l’activité au quatrième trimestre pour atteindre cet objectif: l’acquis de croissance à fin septembre, qui correspond à la croissance assurée pour l’année dans le cas où le PIB stagnerait sur octobre-décembre, n’est que de 0,9%.

Le gouvernement, mené par le Mouvement 5 Etoiles (M5S) et La Ligue (extrême droite), a dévoilé un projet de budget pour 2019 prévoyant des dépenses publiques importantes, nécessaires selon Rome pour empêcher l’économie italienne de basculer dans la récession.

Toutefois, l’objectif de déficit public pour l’an prochain, fixé à 2,4% contre 1,8% cette année, a été rejeté par la Commission européenne qui s’apprête à lancer une procédure disciplinaire à l’encontre de l’Italie.

Gavin Jones avec le bureau de Rome, Blandine Hénault pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below