November 27, 2018 / 3:40 PM / 15 days ago

Des "failles" pourraient compliquer la tâche de la Fed-Bullard

WASHINGTON, 27 novembre (Reuters) - L’apparition de possibles “failles” dans la reprise économique en cours aux Etats-Unis commence à alimenter le débat sur l’avancement du cycle de hausse de taux de la Réserve fédérale et sur la nécessité de le prolonger, a déclaré James Bullard, le président de la Fed de St. Louis, dans un entretien à Reuters.

Le resserrement monétaire opéré depuis décembre 2015 commence à peser, entre autres, sur le marché du crédit immobilier tandis que l’impact de la réforme fiscale et de la relance budgétaire de l’administration Trump tend à se dissiper, ce qui pourrait compliquer la tâche de la Fed dans les mois à venir.

“L’éventualité de failles dans les performances économiques des Etats-Unis est l’un des principaux défis qui attendent la Fed”, a estimé James Bullard.

“Je n’ai aucune raison de douter du fait que l’économie ralentira en 2019 et en 2020. Il serait beaucoup plus difficile pour la Fed de poursuivre le relèvement (des taux-ndlr) au rythme actuel dans une économie ralentie par rapport à ce que nous avons connu.”

La Fed a relevé ses taux à six reprises d’un quart de point au cours des deux dernières années et les marchés s’attendent à un relèvement supplémentaire à l’issue de sa prochaine réunion de politique monétaire, le 19 décembre.

Pour James Bullard, l’économie et le marché de l’emploi restent solides mais il est probable que la croissance finira par retrouver sa tendance de long terme d’environ 2%, contre plus de 3% attendu cette année.

Les prévisions actuelles de la Fed donnent une croissance de 2,5% en 2019 après 3,1% en 2018 et anticipent trois relèvements de taux l’an prochain, une trajectoire qui, pour James Bullard, soulève une question clé: si la croissance ralentit, si l’inflation reste proche de l’objectif de 2% fixé par la banque centrale et si le marché du travail est solide, est-il vraiment nécessaire de relever les taux ?

“LES BONNES NOUVELLES NE SERONT PAS ÉTERNELLES”

“Les bonnes nouvelles ne seront pas éternelles et si la croissance potentielle est réellement de 1,8%, l’économie, à un moment donné, reviendra à un niveau de cet ordre”, a-t-il dit.

“La question qui me vient à l’esprit, c’est: qu’essayons-nous de contrôler ? Nous avons déjà agi à titre préemptif. (...) Nous avons pris toutes ces mesures et cela nous a mis en bonne voie” avec une inflation proche de l’objectif et des anticipations d’inflation bien ancrées, voire un peu faibles.

James Bullard disposera d’un droit de vote à partir de janvier au sein du Federal Open Market Committee (FOMC), le comité de politique monétaire de la Fed, ce qui lui permettra d’exprimer le cas échéant son opposition à une poursuite de la hausse des taux.

Il juge en effet depuis environ deux ans que les Etats-Unis sont engagés dans une phase de taux bas, d’inflation faible et de gains de productivité limités, qui ne justifie pas le relèvement continu des taux.

Il reconnaît certes aujourd’hui que les deux années écoulées ont contredit son point de vue et précise que s’il avait disposé d’un droit de vote, il aurait de fait voté pour la hausse des taux.

Mais, explique-t-il, cela est lié aux conséquences inattendues sur la confiance et l’investissement des élections américaines de 2016, à l’accélération de la croissance hors des Etats-Unis et à l’augmentation des dépenses budgétaires fédérales, qui ont dopé la croissance, au moins à court terme.

L’année à venir pourrait être différente, a-t-il souligné.

“Si nous n’avions pas eu toutes ces bonnes surprises, mon argumentaire apparaîtrait rétrospectivement bien meilleur qu’aujourd’hui”, a-t-il dit. “La plupart des prévisions voient l’économie ralentir (...) C’est le cadre de base dans lequel nous travaillerons en 2019.”

Howard Schneider; Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below