November 27, 2018 / 12:02 PM / 17 days ago

Le MES ne voit pas l'Italie perdre l'accès aux marchés

LUXEMBOURG, 27 novembre (Reuters) - Le responsable du Mécanisme européen de stabilité (MES), Klaus Regling, a dit mardi ne pas craindre de voir l’Italie perdre l’accès aux marchés financiers en raison du bras de fer engagé avec la Commission européenne sur le budget 2019.

Bruxelles a franchi la semaine dernière le premier pas vers une procédure disciplinaire susceptible d’aboutir à des sanctions financières à l’encontre de l’Italie en raison d’une prévision de déficit de 2,4% pour l’an prochain, jugé trop élevé par la Commission européenne.

Rome a réitéré lundi les principaux objectifs de son projet de budget 2019 mais n’a pas fermé la porte à une révision à la baisse de sa prévision de déficit.

L’espoir d’un assouplissement de la position de Rome a favorisé une baisse des rendements des emprunts d’Etat italiens lundi: le “spread” (écart de rendement) entre les obligations d’Etat à dix ans italiennes et allemandes est retombé sous 300 points de base pour la première fois en deux semaines.

“L’Italie a des problèmes. Mais ils ne sont pas comparables à ceux de la Grèce par exemple. Quand j’entends parfois dire que l’Italie est la nouvelle Grèce (...), c’est tout simplement absurde”, a déclaré Klaus Regling à des journalistes.

“Les fondamentaux sous-jacents sont bien meilleurs en Italie qu’ils ne l’étaient en Grèce il y a quelques années. L’Italie a un excédent courant, ce qui signifie que l’Italie n’a pas besoin d’attirer régulièrement des capitaux de l’étranger”, a-t-il ajouté.

Interrogé sur le fait de savoir s’il était inquiet d’un scénario catastrophe dans lequel une perte de confiance des investisseurs dans les finances publiques italiennes priverait Rome d’accès aux marchés financiers, Klaus Regling a répondu : “Le pire scénario n’est pas le plus probable”.

“Je ne m’inquiète pas d’une perte d’accès de l’Italie aux marchés. Je suis plus inquiet à propos de la faible croissance que nous avons observée en Italie ces 20 à 25 dernières années”.

Michele Sinner, Blandine Hénault pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below