November 26, 2018 / 4:14 PM / 16 days ago

RPT-Plateformes obligataires et SVT se préparent à un Brexit sans accord

(Répétition titre)

par Abhinav Ramnarayan et Dhara Ranasinghe

LONDRES, 26 novembre (Reuters) - Les plateformes de négociations obligataires et les banques d’investissement spécialisées dans le placement des emprunts d’Etat (SVT) de pays de l’Union européenne accélèrent les projets de relocalisation de leurs activités sur le continent européen, craignant qu’un Brexit sans accord ne les prive du “passeport européen” leur permettant d’offrir leurs services aux investisseurs de l’UE à 27.

La dernière annonce notable en la matière est intervenue la semaine dernière et concerne la décision du London Stock Exchange de basculer un cinquième des 13,4 milliards d’euros échangés quotidiennement sur sa plateforme MTS vers Milan, tout en maintenant les échanges sur les gilts britanniques à Londres.

L’initiative de MTS est similaire à celle de son concurrent BrokerTec, qui va déplacer les opérations de repo et sur les dettes souveraines libellées en euro à Amsterdam en février.

Les plateformes électroniques affichant les meilleures offres de plusieurs courtiers comme Tradeweb ou MarketAxess, qui mettent en relation investisseurs et intermédiaires obligataires, se sont aussi préparés à basculer des activités de Londres vers Amsterdam.

La décision de MTS montre que le secteur est de plus en plus enclin à “voter avec ses pieds” pour éviter de perdre les droits attachés au passeport européen qui permet à une entreprise enregistrée dans un des pays de l’Union européenne de proposer ses services dans tous les autres pays de l’Union.

Cette faculté implique qu’une très large proportion des dizaines de milliards d’euros échangés quotidiennement sur le marché de la dette souveraine libellée dans la monnaie unique transite par Londres du fait de la concentration de banques d’investissement, d’intermédiaires spécialisés et de plateformes de négociations concentrés dans la City.

Mais la perspective d’un Brexit sans accord et d’une perte du passeport européen a semé le doute dès l’année dernière. Et les craintes ont redoublé avec le risque que l’accord de sortie négocié entre Londres et Bruxelles et validé ce week-end lors d’un Conseil extraordinaire de l’UE ne soit pas entériné par les parlementaires britanniques.

“En cas de Brexit sans accord, nous n’aurions plus le bénéfice du passeport européen et ne serions plus une plateforme de négociation homologuée par les agences de la dette publique de l’Union européenne”, a dit à Reuters un dirigeant de MTS, qui a requis l’anonymat.

LA CONTINUITÉ DE SERVICE IMPÉRATIVE

“Même si un Brexit sans accord n’est pas nécessairement affecté d’une probabilité très élevée, est-ce que (MTS) peut prendre ce risque ? Non, c’est un risque trop important. La continuité de service est impérative”, a-t-il ajouté.

En cas de validation de l’accord, le passeport resterait en vigueur pendant une période de transition. Mais une fois cette dernière terminée, l’accès à l’UE se ferait dans le cadre du système de l’équivalence, forme de reconnaissance mutuelle, plus limitée et révocable sous un mois.

Plus le mois de mars et la sortie effective du Royaume-Uni de l’UE se rapprochent et moins le risque de la perte du passeport européen peut être considéré comme un risque négligeable.

“Le plan B s’impose lentement comme le plan A parce que les négociations sur le Brexit prennent de plus en plus de retard et que le temps presse pour s’assurer d’une transition en douceur pour les activités de nos clients sur le continent”, a dit à Reuters le dirigeant d’un spécialiste en obligations souveraines installé à Londres.

“Pour assurer la continuité de l’activité, nous avons décidé de déplacer la tenue de marché sur les obligations souveraines européennes sur le continent”, a-t-il dit en requérant l’anonymat.

S’il est difficile de quantifier l’effet en termes d’emplois à Londres de ce basculement, il devrait affaiblir la prééminence de la City comme centre financier européen, estiment des dirigeants du secteur bancaire.

Les émetteurs souverains craignent de leur côté que tous les spécialistes en obligations gouvernementales ne soient pas aussi engagés dans l’animation du marché en raison des coûts associés à une relocalisation des activités.

La responsable de l’Agence portugaise de la dette publique, Cristina Casalinho, a ainsi prévenu que le Brexit allait augmenter les coûts de financement pour les Etats et à travers eux pour les contribuables.

Les banques installées à Londres assurent environ 70% du placement des dettes souveraines européennes, soit en tant que soumissionnaires lors des adjudications avant de revendre le papier à des investisseurs finaux, soit en tant que membres de syndicats de placement auprès d’investisseurs institutionnels internationaux.

Barclays et HSBC figurent parmi les banques les plus actives sur le marché primaire de la dette souveraine, ayant souscrit près de 150 milliards d’euros de dettes souveraines libellées en monnaie unique l’année dernière, soit 12% du marché, selon des données de Refinitiv.

JPMorgan, Goldman Sachs et Citigroup figurent aussi dans le Top 10 du marché primaire avec des montants souscrits de plus de 170 milliards d’euros l’année dernière.

Elles réalisent toutes leurs opérations pour l’Europe depuis Londres, mais 25 banques dont JP Morgan et Barclays ont demandé des licences d’exploitation sur le continent.

Les régulateurs européens ont aussi dit la semaine dernière qu’ils accéléraient les préparatifs en cas de Brexit “sans accord” pour s’assurer que les transactions transfrontalières en euros portant sur plusieurs milliers de milliards de dollars sur les dérivés de taux ne soient pas perturbées.

Marc Joanny pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below